• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2009
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Mini-zoo Le Mistral-Sauvage

École du Mistral






 
Mini-zoo Le Mistral-Sauvage

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Mini-zoo Le Mistral-Sauvage
École du Mistral

On a tous eu comme camarade de classe des individus parfois… surprenants. Mais quand ce camarade de classe est un serpent des blés, un dragon barbu ou encore un caïman nain, il y a de quoi ouvrir grand les yeux. C’est en effet le type de collègues que côtoient les élèves de 1re secondaire de l’école Le Mistral de Mont-Joli lors de leur cours de Sciences et technologie. Au total, 300 spécimens, issus de 80 espèces, composent le mini-zoo Le Mistral-Sauvage, un projet mis sur pied par l’enseignant Claude Desrosiers, et ce, grâce à la collaboration d’une vaste équipe de naturalistes en herbe.

Il en a fallu du temps à Claude Desrosiers pour démarrer ce projet de mini-zoo dans une école. Passionné depuis son enfance par tout ce qui rampe ou qui rase le sol, l’enseignant se rappelle fort bien le jour où l’idée de transformer sa salle de classe en mini-zoo consacré aux reptiles et aux poissons lui a assailli l’esprit.

« À l’époque, j’avais une classe très problématique du point de vue comportemental. La relâche se pointait et j’appréhendais beaucoup ma dernière journée avec elle. J’ai alors eu l’idée d’amener un iguane faisant partie de ma collection privée et mesurant environ 80 centimètres. Si les élèves se comportaient bien, je leur révélais ce qu’il y avait dans ma chaudière à la fin du cours. Comme la chaudière bougeait toute seule, les élèves étaient très intrigués. Vous auriez dû voir leurs yeux s’illuminer quand j’ai sorti mon iguane. C’est là que j’ai compris que j’avais un filon génial entre les mains. »

De fil en aiguille, M. Desrosiers, avec le consentement de la direction de l’école, s’est mis à amener de plus en plus d’animaux, les installant même en permanence dans sa classe. Puis au cours de l’année 2006-2007, la collection était si grande, que le mini-zoo Le Mistral Sauvage prenait officiellement forme.

À l’été 2008, la reconnaissance ultime venait couronner les efforts de l’enseignant et de ses élèves. En effet, Le Mistral Sauvage a obtenu un permis officiel du ministère de la Faune, lui conférant le titre de seule école de la province à pouvoir héberger un jardin zoologique. Ce privilège donne ainsi le droit au Mistral Sauvage de faire l’acquisition d’espèces particulières et même de pouvoir effectuer des échanges avec d’autres organisations ayant le permis de jardin zoologique.

« Cela n’a pas toujours été facile et j’ai même déjà pensé abandonner. Mais quand vous voyez tous ces jeunes s’impliquer dans l’organisation, du nettoyage des installations aux périodes de nourrissage, cela vaut le coup. Sans eux, le projet n’aurait jamais pris une telle ampleur », assure l’enseignant qui explique pouvoir compter sur l’apport presque quotidien d’une quinzaine de jeunes élèves en plus de tous ceux qui mettent la main à la pâte de temps à autre durant l’année.

Au plaisir d’avoir à proximité une entité animalière impressionnante, les jeunes élèves y trouvent une portée éducative presque inépuisable. Sans compter l’effet direct sur le climat de la classe. « Plutôt que de déranger, certains jeunes se mettent à observer les animaux. Il faut juste les ramener de temps à autre à la matière. »

« J’ai beaucoup appris l’an dernier sur les animaux. Comme j’aimerais devenir vétérinaire, je trouve que ce projet est une bonne chose », explique Benoît Bédard, élève de 2e secondaire et agissant comme adjoint de l’enseignant et superviseur d’équipe pendant les heures de dîner, de pause et même après l’école.

« Au début, j’avais des préjugés envers les serpents, mais j’ai appris à les connaître et je les aime bien. Puis on est toujours ici avec d’autres jeunes qui ont une passion pour les animaux. C’est vraiment super », commente à son tour Alex Marquis-Roussel.

Pour ne pas limiter la portée éducative de leur mini-zoo, l’école Le Mistral a même envoyé des invitations aux écoles primaires et CPE de la région afin d’organiser des visites de groupe. La réponse a été automatique et les quelques périodes consacrées à ces visites ont rapidement été comblées. Cela a même servi d’opération de financement pour le mini-zoo.

« Ce projet est un véritable outil pédagogique et aussi un outil de rapprochement avec les jeunes. Plus que jamais, je crois son avenir assuré pour plusieurs années et j’en suis très satisfait », conclut avec enthousiasme Claude Desrosiers.



Mini-zoo Le Mistral-Sauvage
École du Mistral


Liste des membres du projet:

Benoît Bédard, Alex Marquis, Philippe Lavoie, Gabriel Desrosiers, Marianne Briard, Samuel Imbeault, Julie Roy, Camille Pelletier, Keven Imbeault, Marc-Olivier Deschênes, Martin Ouellet, Alexandra Desrosiers, Jonathan Caron-Roberge, Bianca Sirois, Audrey Plante, Marie-Pier Bernier et Claude Desrosiers
RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Mini-zoo Le Mistral-Sauvage /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc