• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2009
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Guy-Anne Corriveau

École secondaire de Saint-Anselme






 
Guy-Anne Corriveau

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Guy-Anne Corriveau
École secondaire de Saint-Anselme

Depuis le tout début de son cheminement scolaire, Guy-Anne Corriveau a été habituée à prendre les bouchées doubles et même triples afin d’assimiler la matière. Puis un diagnostique formel de trouble d’apprentissage apparu l’an dernier est venu, en quelque sorte, lui enlever un poids sur les épaules, lui fournissant enfin une explication à ses misères. Subissant par le passé les railleries des autres jeunes, elle ne s’en offusque plus et sait maintenant pourquoi elle devra toujours travailler plus fort. « Guy-Anne travaille comme peu d’élèves le font. S’ils travaillaient comme elle, nous n’aurions aucun élève en situation d’échec », conviennent tous ses enseignants.

La tête haute, le regard déterminé et affichant la volonté de s’affirmer, l’étudiante de 3e secondaire à l’école de Saint-Anselme n’en finit plus d’impressionner son entourage par les progrès qu’elle réalise. Passant d’une jeune fille timide et renfermée qu’elle était à son arrivée à l’école secondaire à une jeune fille dynamique et assurée, elle est devenue, à force de persévérance et d’engagement, un modèle inspirant et contagieux selon ses professeurs.

« Quand j’ai obtenu mon diagnostique, j’ai trouvé ça dure, mais en même temps, ça m’a permis de comprendre et même de commencer à prendre confiance en moi », révèle-t-elle afin d’expliquer sa nouvelle façon de voir sa vie. « Puis la technicienne en loisirs de l’école m’a invitée à m’impliquer avec le Parlement étudiant et j’ai accepté. Je pense que cela m’a aidée à apprécier davantage l’école. »

En effet, depuis que Guy-Anne siège au Parlement étudiant, organisation qui regroupe de nombreux élèves de tous les niveaux et où elle remplit les fonctions de secrétaire, elle ne voit plus son passage au secondaire de la même manière. « Le matin, quand je me dis « encore une journée difficile à passer en classe », je m’accroche aux réunions du Parlement, aux activités que je vais organiser ou je me dis qu’un élève aura peut-être besoin de moi, de mon écoute. Alors, je saute dans mes jeans et je m’en vais à l’école avec le sourire. »

Voilà que le chat sort du sac! Le truc de Guy-Anne pour demeurer motivée et continuer à persévérer, c’est le parascolaire. Là où plusieurs se contenteraient, ce qui est déjà beaucoup, de se mettre le nez à fond dans les bouquins pour se rattraper en français et en maths, l’adolescente de 16 ans combine études et implications. Outre le Parlement étudiant, où elle améliore son français grâce à son rôle de secrétaire, Guy-Anne s’engage avec le comité Opération Enfant Soleil qui amasse des fonds en vue du prochain téléthon, offre son aide au comité Pairs aidants qui accompagne les élèves qui éprouvent des difficultés de toutes sortes et fréquente les cadets de la marine depuis quatre ans.

« Son engagement est véritablement la clé de sa réussite », insiste l’animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire, Mireille Brousseau. « Elle y gagne toute son assurance et sa motivation pour continuer et atteindre son but qui est, pour l’instant, de finir son secondaire. Elle y croit plus que jamais et tout le personnel aussi. »

Rêvant maintenant de devenir un jour photographe ou d’œuvrer dans le domaine de la santé, la jeune étudiante se souvient parfaitement d’un passé pas si lointain où elle préférait ne pas ouvrir la bouche dans les cours de crainte d’entendre les autres se moquer d’elle, ou pire, de ne pas être écoutée tout simplement. Aujourd’hui, sa persévérance rapporte. Elle peut plus facilement s’exprimer devant une classe entière et parfois même avec passion des activités de ses divers comités. Mais le plus important, c’est qu’elle éprouve enfin le sentiment d’être entendu et de voir ses idées et suggestions faire leur chemin.

« J’ai de bonnes amies à l’école et maintenant, lorsque je ne comprends pas, je ne me gêne plus pour demander de l’aide. Avec ce que j’ai vécu, je me dis que malgré ce qui peut nous arriver, il ne faut jamais lâcher. Il y a toujours quelque part un trésor à trouver et qui nous attend. C’est avec de la persévérance que l’on réussit à le trouver et à aller toujours plus loin », lance-t-elle en guise de message d’espoir à l’attention de ceux qui ont parfois envie de tout lâcher.



Guy-Anne Corriveau
École secondaire de Saint-Anselme



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Guy-Anne Corriveau /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc