• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2009
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Charlie Williams

Saint-Laurent
Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys





 
Charlie Williams

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Charlie Williams
Saint-Laurent

Catalogué dès la fin du primaire comme un enfant turbulent et ainsi assigné à une classe de cheminement particulier continu (CPC) lors de son entrée au secondaire, Charlie Williams, étudiant à l’école Saint-Laurent, en a vu de toutes les couleurs. S’attirant les railleries d’autres jeunes et parfois les foudres de ses enseignants, il en a un jour eu assez de piétiner et de se faire dire qu’il ne s’en sortirait jamais. Motivé comme pas un, Charlie réplique aujourd’hui en rattrapant les années perdues et en rêvant de son passage, dans un avenir pas si lointain, à l’université.

Âgé aujourd’hui de 17 ans, Charlie ne s’en cache pas, c’est le basketball, son sport préféré, qui l’a sauvé. Ça et l’aide de deux personnes en particulier qui lui ont tendu la main alors qu’il se trouvait dans l’une de ses pires périodes de découragement. À ce moment, le jeune garçon pensait abandonner l’école et son entraîneur de basket, Marc-André Demers, l’a convaincu du contraire, l’invitant plutôt à mettre de côté les mauvais comportements et à se concentrer sur ses études. « Si je voulais demeurer dans l’équipe, je n’avais pas le choix de devenir meilleur en classe. Le basket, c’est tout ce qui me restait pour me motiver », avoue Charlie qui est membre de l’équipe depuis maintenant six ans en plus de jouer au football l’été pour l’équipe civile de Saint-Laurent.

Plus facile à dire qu’à faire pour un garçon qui se laissait plus souvent qu’autrement influencer par ses collègues de classe et pensait surtout à s’amuser plutôt qu’à étudier. Malgré cela, il l’a fait de brillante façon, et ce, surtout grâce à l’aide d’une enseignante, Alexandra Pauzé, qui l’a en quelque sorte pris sous son aile.

Résultat, Charlie est ainsi parvenu à s’extirper du CPC, à récupérer deux années de retard au secondaire régulier et pourra vraisemblablement obtenir son diplôme d’études secondaires l’an prochain en le terminant à l’éducation aux adultes. Des efforts qui lui ont permis de faire taire les prophéties de malheur à son égard.

« Madame Pauzé m’a toujours dit qu’elle ne pouvait pas étudier pour moi et faire mes travaux à ma place. Par contre, elle m’a tellement aidé afin que j’y parvienne, qu’aujourd’hui, je sais que dans la vie, tout est possible. Il faut seulement ne jamais baisser les bras », lance-t-il avec aplomb ajoutant qu’il souhaite maintenant suivre le chemin de ses frères et faire carrière en informatique.

L’animateur à la vie étudiante et responsable des équipes sportives à l’école Saint-Laurent, Robert Leblanc, se rappelle de sa première rencontre avec Charlie. Une rencontre plutôt mouvementée dont il ne garde pas un excellent souvenir. Pourtant, lorsqu’il parle maintenant de Charlie, et d’ailleurs tous les enseignants s’accordent selon lui pour en dépeindre le même portrait, il le décrit comme étant devenu le parfait exemple de persévérance.

« Charlie revient de très, très loin », spécifie-t-il d’entrée de jeu. « Aujourd’hui, il est comme passé d’un petit garçon récalcitrant faisant tout pour semer le trouble, à un jeune adulte déterminé et stimulé par des objectifs de réussite. Il travaille tellement fort qu’il a gagné le respect de ses professeurs et de la directrice de l’école Madame Louise Chénard qui l’accompagne depuis le primaire. Un respect qu’il a aussi gagné dans l’équipe de basket où il est maintenant devenu, grâce à tous les efforts qu’il a consacrés à son entraînement, un joueur d’impact dans l’équipe. »

Voyant maintenant poindre à l’horizon la récompense à ses efforts, Charlie croit plus que jamais qu’il y arrivera. Il n’était pourtant pas un mauvais élève au primaire. Il a seulement manqué de concentration et de discipline. « Et ça m’a coûté cher », précise-t-il. « Jusqu’au jour où je me suis dit, vous allez voir, je vais sortir d’ici. »

S’il avait un seul message à lancer à tous ceux qui sont tentés d’emprunter la même voie que lui, Charlie leur dirait simplement de « ne jamais se laisser dire qu’on est pas capable de faire quoi que ce soit de bien et qu’il n’y a que nous qui pouvons juger de cela et faire en sorte que l’on réussisse ».



Charlie Williams
Saint-Laurent



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Charlie Williams /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc