• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2008
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Jeune coop la table des rencontres ... gastronomiques

École secondaire Joseph-François-Perrault
Commission scolaire de la Capitale





 
Jeune coop la table des rencontres ... gastronomiques

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Jeune coop la table des rencontres ... gastronomiques
École secondaire Joseph-François-Perrault

« Il y a peu d’émotions comparables à celles ressenties quand on entend l’histoire des gens que nous aidons et que l’on peut lire la reconnaissance sur leur visage. C’est fou ce que ça peut nous apporter comme sensation et c’est surtout drôlement valorisant. » Provenant d’une jeune fille de 4e secondaire, ce commentaire fait plaisir à entendre. Mais quand on sait que Frédérique Lalanne ne fait ainsi que traduire l’esprit d’une centaine d’autres étudiants qui œuvrent tous d’un même élan à rendre notre monde meilleur, on ne peut que s’émerveiller face à leur engagement et leurs idéaux.

Il faut remonter à octobre 2004 pour voir poindre la petite idée qui aujourd’hui fait de plus en plus sa marque. À l’époque, alors que l’école Joseph-François-Perrault cherchait une façon de s’impliquer auprès de causes humanitaires, trois élèves ont surgi dans le bureau de Noël Marceau, l’animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire, réclamant qu’il fallait absolument faire quelque chose pour les sinistrés des Gonaïves en Haïti. Par leur initiative, ces trois jeunes allaient paver la voie à la mise en place de la Jeune coop la table des rencontres… gastronomiques.

« Ce fameux soir du samedi 16 octobre 2004 marqua le début d’une grande aventure. Ce soir-là, nous avions accueilli 82 personnes auxquelles nous avions servi un repas créole. Nous avions alors remis 1 300 $ à la population des Gonaïves. Aujourd’hui, nous servons en général de 140 à 150 personnes et nous épousons une cause différente à chaque repas », explique Noël Marceau.

Depuis, ce sont 19 autres rencontres gastronomiques qui ont eu lieu, permettant d’amasser et de redistribuer plus de 32 000 $. Et les causes sont variées : les enfants de la Palestine, le stage en médecine d’une ancienne élève, un orphelinat roumain et un autre chinois, des camps d’été pour des enfants handicapés, la fondation de l’Arbre de Noël des pompiers de Québec, la maison des femmes immigrantes de Québec et ainsi de suite. « Nos élèves choisissent eux-mêmes les causes et ils aiment se tourner vers celles où les montants versés auront un impact significatif », souligne M. Marceau.

Ayant d’ordinaire une thématique culinaire internationale, les repas sont entièrement préparés et servis par des élèves de l’école, le tout sous la supervision d’un chef bénévole. Pour y parvenir, ils se réunissent de cinq à six fois pour la préparation de chaque événement et peuvent passer jusqu’à 15 heures sur place le jour de la rencontre.

« Je suis impliqué depuis le début dans ce projet et j’y ai trouvé une belle manière de m’épanouir et de m’ouvrir sur les autres cultures. On observe souvent ce qui se passe ailleurs, mais nous ne sommes jamais assez près pour constater les vrais enjeux. Avec notre projet, nous avons l’impression concrète de s’en rapprocher et de jouer un rôle significatif », affirme Francis Matte-Ouellet, co-président de la coopérative et aussi élève de 4e secondaire.

« Quand j’ai entendu une jeune de la maison Portage nous raconter son expérience de vie et de désintoxication, ça m’a bouleversée », relate l’autre co-présidente, Frédérique Lalanne. « Et quand nous avons accueilli une famille de la Gaspésie qui avait tout perdu dans les inondations de l’an dernier, ça m’a encore chavirée. Ça me fait comprendre que le temps que je consacre à notre projet est essentiel et pertinent. »

La saison 2007-2008 des rencontres gastronomiques réserve encore deux autres soirées bénéfices, soit celle du samedi 29 mars, Rencontre de quatre grandes communautés (italienne, juive, chinoise et portugaise), et celle du 26 avril, Rencontre des 22 ethnies présentes à l’école Joseph-François-Perrault.

« Nous savons que notre école n’a pas toujours eu une bonne réputation. Mais avec notre projet, il faut entendre les commentaires des gens qui se retrouvent à nos tables pour comprendre que nous avons renversé la vapeur », affirme en terminant Noël Marceau.



Jeune coop la table des rencontres ... gastronomiques
École secondaire Joseph-François-Perrault



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Jeune coop la table des rencontres ... gastronomiques /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc