• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

LAURÉATS ET FINALISTES
FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Marie-Claude Cormier


École Aux Quatre-Vents

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La persévérance, pour Marie-Claude Cormier, c’est de continuer à avancer. Que ce soit facile ou difficile. Et dans son cas, c’est plutôt difficile. Atteinte de dyslexie et d’un trouble de déficit d’attention, Marie-Claude doit mettre les bouchées doubles et triples afin de réussir ses études, mais rien ne la fait dévier de son objectif d’obtenir son diplôme! Son focus est clair : réussir, coûte que coûte. Son inspiration, elle la puise chez sa mère qui, à 30 ans, est retournée aux études. Son secret pour ne pas lâcher? Une promesse qu’elle a faite à sa grand-mère : malgré ses difficultés scolaires, jamais elle n’abandonnera…




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Charles Gagnon


Pavillon Wilbrod-Dufour

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Communiquer est un défi pour Charles Gagnon. Ayant une dysphasie sévère, un trouble du langage oral qui affecte sa capacité à s’exprimer, cet élève de l’école XXX doit déployer des efforts constants pour réussir. Il travaille sans relâche, participe aux périodes de récupération et recourt à l’aide aux devoirs. Ses efforts portent leurs fruits. À son arrivée, Charles suivait un cheminement avec attentes modifiées. En une année, il a surpassé les attentes minimales pour reprendre le rythme régulier. Plus encore, il s’est mis à l’épreuve en s’inscrivant dans un programme axé sur l’informatique comportant des travaux avec enregistrements de voix. La réussite de sa quatrième année du secondaire lui ouvre la porte toute grande sur la réalisation de ses rêves : suivre le cours de mécanicien d’engins de chantier, obtenir son permis de conduire de classe 1, conduire de la machinerie lourde et compléter une formation en abattage et en façonnage des bois.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Maude-Sophie Villeneuve


Polyvalente Jean-Dolbeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

L’adversité, Maude-Sophie Villeneuve, élève à la Polyvalente Jean-Dolbeau, a appris à l’affronter. Son parcours a été semé d’embûches. Après deux ans en adaptation scolaire en raison d’un déficit d’attention ainsi que d’une dyslexie et d’une dysorthographie sévères, elle a joint le parcours régulier. Un tour de force qu’elle a réalisé en se retroussant les manches. Puis la maladie a frappé. En mai 2015, la jeune femme, alors âgée de 15 ans, recevait un diagnostic de cancer. Hospitalisée pendant des semaines. À son retour, en septembre, nouveau revers de la vie; une récidive la contraint à mettre ses études en veilleuse. De retour à l’école, cette future technicienne en administration s’investit pleinement. Elle multiplie les projets : œuvres d’art, cuisine collective, ébénisterie. Elle est coprésidente d’honneur de la collecte d’Héma-Québec dans son école. Un rôle qu’elle assume fièrement et qui revêt tout son sens.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Boutique de Noël


École secondaire du Transcontinental

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À la Boutique de Noël, on retrouve des produits tout à fait originaux et uniques, créés par des élèves engagés et fiers. En effet, les membres du projet créent divers objets à partir de matériaux récupérés et recyclés en décorations de Noël. Ce type d’établissement étant pratiquement inexistant dans la région du Témiscouata, la Boutique de Noël répond à un réel besoin du milieu. Lors de l’ouverture de la boutique en novembre dernier, plus de 3 000 $ ont été générés en ventes, puis réinvestis en produits et en activités pour les élèves. Félicités pour la qualité de leur travail, plusieurs se découvrent de nouvelles passions, de nouveaux talents.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Briller de tout bois


Polyvalente Jean-Dolbeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour permettre à ses apprentis ébénistes d’utiliser des équipements de pointe, l’école cherchait un moyen de financer l’achat d’une toupie numérique. Le Club Rotary de Dolbeau-Mistassini a répondu à l’appel. En contrepartie, il a demandé que les élèves fabriquent un cadeau pouvant être remis à ses membres lors d’un événement. Ce partenariat a donné lieu à une initiative aussi créative que mobilisatrice : la fabrication de nœuds papillon en bois et de bracelets avec breloques de bois. Les retombées du projet sont multiples. Pour l’école, c’est l’occasion d’établir des liens avec la communauté. Pour les jeunes, la possibilité de créer, mais aussi de développer leurs capacités entrepreneuriales tout en développant leur estime personnelle et leur sens des responsabilités. Pour le Club Rotary, la chance d’offrir un présent unique. Sans compter que cette initiative permet de revaloriser des matériaux destinés aux rebuts. Formateur, original et écologique… Qui dit mieux?




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Meurtre et mystère


École secondaire Cardinal-Roy

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Les 15 élèves d’un groupe d’adaptation scolaire se sont donné tout un défi : celui de concevoir trois prototypes de jeux « meurtre et mystère » et de les présenter à une maison d’édition québécoise. Regroupés en trois équipes, les élèves choisissent un thème, rédigent le synopsis, créent des personnages et des dialogues. Afin d’expérimenter leurs créations, ils ont organisé une soirée meurtre et mystère qui a suscité beaucoup d’intérêt dans l’école! Pour ces élèves, l’écriture et le travail d’équipe ne sont pas des tâches faciles, mais ensemble, ils relèvent le défi. Plus motivés que jamais, ces jeunes de 13 à 15 ans démontrent une nouvelle forme de persévérance scolaire.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Rassembler pour l’amitié


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À Normandin, la dernière fête de Noël a pris un tout nouveau sens. Alors qu’un représentant de la Ville cherchait un moyen de créer un événement rassembleur à l’occasion de l’illumination de l’arbre de Noël, un groupe d’élèves de la Polyvalente de Normandin  a répondu à l’appel et a déployé des trésors d’ingéniosité pour organiser une fête familiale. Ils ont d’abord construit un mur en bois, qu’ils ont décoré à la main, afin de mettre les enfants à l’abri du vent. Chants de Noël interprétés par les élèves du programme de musique-études, décors lumineux, chocolat chaud, feu de foyer… Ils ont même prévu une envolée de lanternes de papier, symbole de la paix dans le monde. Pas moins de 300 personnes – enfants, adolescents, adultes, aînés – se sont réunies dans le parc de la ville pour vivre un moment empreint de magie. Des sourires, des mélodies fredonnées en chœur, des rires d’enfants… L’ambiance était à la fête! Mission accomplie pour ces jeunes organisateurs!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Annie Richard


École secondaire Jean-de-Brébeuf

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Annie Richard a de l’énergie à revendre. Psychoéducatrice à l’école secondaire Jean-de-Brébeuf, elle s’engage dans tous les projets! Elle a compris que c’est en proposant des activités de toutes sortes aux élèves qu’elle pourrait les amener à mieux se connaître et à augmenter leur estime personnelle. On l’a vue organiser, entre autres, le Salon des passions et la course Fillactives. Déterminée, elle n’hésite pas à dénicher du financement pour acheter des lunettes à un élève ou à aller chez le coiffeur avec un autre! Positive et volontaire, Annie est un exemple pour les jeunes qui voient en elle une personne d’action, qui n’abandonne




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Yannick Harvey


École Jean-Gauthier

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’école Jean-Gauthier, l’atelier où Yannick Harvey enseigne est toujours en effervescence. Les jeunes – dont plusieurs ont des difficultés d’apprentissage – y apprennent non seulement à travailler le bois, mais aussi à se forger une confiance en eux. Plus encore, ils se préparent à entrer avec aplomb dans la vie adulte avec, dans leurs bagages, une expérience de travail. Pour concrétiser leurs projets, Yannick a fait des pieds et des mains pour trouver du bois à moindre prix. Une entreprise de la région a accepté d’approvisionner la classe à hauteur de 10 000 $ par année. Meubles, décors de spectacles, panneaux d’affichage, réparation du mobilier de l’établissement… Les projets sont aussi variés que formateurs. En plus de sa tâche d’enseignement, Yannick n’hésite pas à prêter main-forte lors d’activités spéciales, notamment en les participants aux sorties. Il fait partie de ces piliers sur lesquels les jeunes peuvent s’appuyer pour progresser.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

La course au secondaire


École Jean-Gauthier

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis six ans, à la mi-mai, des élèves de l’école secondaire Jean-Gauthier participent à un défi unique : la Course au secondaire, une épreuve sur 270 km, entre Québec et Montréal, pendant laquelle 40 élèves se relaient durant 36 heures. Pour atteindre leurs objectifs, ils doivent s’entraîner trois fois par semaine dès novembre. Imaginez : alors que plusieurs d’entre eux peinent à courir pendant 5 minutes lors des premiers entraînements, ils en arrivent à parcourir 30 km chacun. Beau temps, mauvais temps. Un exploit! Pour financer ce défi, ces jeunes – souvent issus d’un milieu défavorisé – multiplient les initiatives visant à recueillir des fonds : recherche de commandites, journées d’emballage au supermarché, menus travaux lors des Jeux du Québec, tirages… Des mois de préparation et d’entraînement assidu qui leur enseignent la persévérance, l’engagement et la solidarité : autant de qualités qui leur serviront bien au-delà de la course.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

La lecture pour Noël


École secondaire Roger-Comtois

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Le projet La lecture pour Noël a été mené par les élèves du comité de solidarité de l’école secondaire Roger-Comtois. Les élèves ont d’abord récolté des livres, des jeux, des films et des disques usagés afin d’en faire la vente dans leur milieu. Plus de 1 800 $ ont été amassés. D’autres sommes provenant du travail bénévole de certains élèves et d’une bourse sont venues s’ajouter au montant, pour un total de plus de 6 000 $. Les élèves ont alors pu faire l’achat de 473 livres neufs qu’ils ont ensuite remis personnellement à tous les élèves de deux écoles primaires en milieu défavorisé. Leur but? Propager le plaisir de la lecture chez les tout-petits, pour ainsi favoriser leur réussite scolaire.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

À l'unisson pour la Fondation


Cité étudiante Roberval

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À la Cité étudiante de Roberval, le début de la vente de friandises glacées le midi et pendant les récréations donne non seulement le coup d’envoi au printemps, mais aussi à une initiative qui ne fait que des heureux. Chaque cornet et chaque coupe glacée vendus sont à la fois de petits bonheurs à déguster pour les uns et des fonds supplémentaires pour offrir à dîner à un élève qui, autrement, devrait passer à travers sa journée le ventre vide. L’idée de départ, la Fondation la doit à Keven Duchesne, élève du programme d’enseignement personnalisé. L’ensemble des membres du personnel, la direction, les élèves et des organismes du milieu ont emboîté le pas. Depuis deux ans, 800 $ ont été remis à la Fondation de la Cité étudiante grâce à ce projet. Ainsi, pas moins de 160 dîners ont été offerts à des jeunes moins nantis. Une initiative qui permet à des jeunes de se sucrer le bec tout en offrant à leurs compagnons de manger à leur faim? Avouez que l’idée est savoureuse!




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Projet Kenya


École secondaire du Plateau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Élisabeth Bussières est revenue d’un séjour de deux mois à Nakuru, au Kenya, avec le désir d’aider, de faire une différence. À Nakuru, la rareté de l’eau affecte durement la population et chaque jour, les femmes marchent des dizaines de kilomètres pour rapporter un peu d’eau au village. Déterminée à leur venir en aide, elle a rassemblé un groupe de jeunes filles de première secondaire autour du Projet Kenya. Le groupe réalise des activités de financement pour l’achat de réservoirs permettant de récupérer l’eau de pluie. Plus de 2 000 $ ont été amassés à ce jour. Un réservoir a déjà été installé dans la communauté de Nakuru et deux autres le seront très bientôt.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Martin Gagné


École secondaire Charles-Gravel

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

« Un esprit sain dans un corps sain. » Cet adage, Martin Gagné l’applique au quotidien. Cet enseignant croit fondamentalement que l’activité physique et les saines habitudes de vie sont des bases solides sur lesquelles les jeunes peuvent se construire. Pour les faire bouger, il a créé les Cyclones, un club de course qui regroupe une quinzaine de jeunes. De plus, chaque année, il poursuit l’ambitieux objectif d’inciter 10 jeunes de chacun de ses 10 groupes à développer le goût de bouger. Cent jeunes en santé. Mission accomplie puisque, sous son impulsion, pas moins de 300 élèves en sont arrivés à fréquenter la salle de conditionnement physique. Et à l’extérieur de l’école? Du mouvement, toujours. Martin agit comme aide-entraîneur pour les Marquis de Jonquière et accompagne chaque année les jeunes au long des 250 km qu’ils parcourent lors du Tour du lac. La santé et l’équilibre par l’action? Martin Gagné en a fait un mode de vie.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Rosemarie Lévesque


École secondaire du Transcontinental

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Aux prises avec des difficultés scolaires, Rosemarie Lévesque doit constamment redoubler d’efforts pour réussir ses études. Affligée d’un trouble anxieux généralisé, elle doit aussi composer avec des périodes d’insécurité. Malgré tout, Rosemarie est extravertie et sait s’entourer. Son oxygène, elle le puise dans ses relations avec les autres. Accrochée à son objectif de poursuivre ses études en arts visuels, elle s’engage sur tous les fronts! Pour elle, c’est un moyen d’atteindre l’équilibre. Colorée et affranchie, elle souhaite faire tomber les tabous de la différence et parlant ouvertement de son orientation sexuelle ou de ses troubles anxieux.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Anabelle Dubé


Cité étudiante Roberval

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Intimidation, difficultés d’apprentissage, plusieurs déménagements successifs… Pour Anabelle Dubé, l’entrée dans l’adolescence n’a pas été de tout repos. Or, cette jeune fille est une battante. Pas question de se laisser abattre! C’est pourquoi elle ne ménage aucun effort pour atteindre ses objectifs. Elle participe aux périodes de récupération, demande des explications supplémentaires chaque fois que c’est nécessaire, travaille sans relâche, s’entoure d’amis positifs. Et bien qu’elle consacre une énergie sans fin à ses études, elle épaule ses frères cadets dans leurs études et travaille à l’épicerie du coin. Elle trouve même du temps pour s’investir dans divers comités. De la petite fille intimidée qui peinait à l’école elle est devenue une élève engagée dans différents projets : album des finissants, comptoir cantine, fondation de l’école. Ses efforts portent leurs fruits puisque cette année, elle décrochera son diplôme d’études secondaires. Ce précieux papier en poche, elle peut désormais s’orienter vers la carrière dont elle rêve : celle d’éducatrice spécialisée.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Laura Belzile


École polyvalente de Dégelis

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Laura Belzile a connu son lot de bouleversements. À l’adolescence, les nombreux conflits avec ses parents la mènent au bord du gouffre. Puis, on lui diagnostique une tumeur bénigne au cerveau. Ont suivi des périodes de dépression importante et de graves problèmes de toxicomanie. Mais Laura est dotée d’une force tout à fait étonnante. Pour s’en sortir, elle obtient de l’aide auprès d’intervenants en toxicomanie, notamment. Aujourd’hui âgée de 17 ans, Laura vit seule et subvient elle-même à ses besoins. Déterminée à obtenir son diplôme d’études secondaires et à poursuivre ses études jusqu’à l’université, elle sait que l’avenir ne peut être que meilleur pour elle.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Danielle Béland


Séminaire Saint-François

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

« J’ai choisi l’enseignement, car je voulais travailler avec les adolescents, exploiter ma créativité et éviter la routine, dévoile Danielle Béland. Je n’aurais pu mieux choisir! » Amoureuse de la langue française et des arts de la scène, elle est responsable, depuis 1999, du théâtre 1er cycle au Séminaire Saint-François. Tous les élèves y sont accueillis sans audition. Son objectif? Permettre à chacun d’essayer le jeu sans craindre de jugement. Jusqu’à deux spectacles par année sont présentés par les élèves qui découvrent une nouvelle passion, et même, un talent insoupçonné. Voir la flamme apparaître dans les yeux de ses élèves est sa plus grande récompense.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Ginette Mailloux


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Ginette Mailloux, enseignante de mathématiques, déteste l’inertie. Pour elle, s’engager, c’est investir dans l’avenir. Cuisiner des crêpes, des fondues au chocolat, des déjeuners pour toute l’école. Participer aux campagnes de financement pour soutenir les initiatives des jeunes. Accompagner les élèves jusqu’à Toronto, Washington, New York, Boston. À titre de responsable du bal des finissants, aider ceux qui sont moins nantis à dénicher des vêtements pour cet important moment. Autant de façons de laisser une empreinte positive dans la vie des autres. « Si on utilise le meilleur de chacun, on peut déplacer une montagne à la petite cuillère », dit-elle. Elle s’y emploie chaque jour et encourage les autres à en faire de même. Engagée dans mille et un projets, cette mère de cinq enfants fait la différence. Sa récompense? Un sourire. Un soupir de fierté. Rien de plus.

 




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Éric Forcier


École secondaire de Cabano

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Éric Forcier est de ceux qui trouvent des moyens et non des excuses. Technicien en travaux pratiques à l’école secondaire de Cabano, il s’engage dans tous les aspects de la vie scolaire et parascolaire. Il est membre du comité toxico de l’école et responsable du café étudiant, il accompagne les groupes d’élèves lors des sorties scolaires et s’engage dans la production de spectacles. Il a également construit une serre communautaire avec des élèves de l’école! Par son engagement, Éric montre à tous – élèves, membres du personnel, parents et communauté – que chacun peut faire ce qui est en son pouvoir pour changer les choses positivement.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Josée Plourde


École secondaire Camille-Lavoie

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Tout le monde mérite de réaliser ses rêves. Josée Plourde, technicienne en organisation scolaire à l’école secondaire Camille-Lavoie, en est convaincue. Pas question de laisser les jeunes arrêter de croire en eux. C’est pourquoi elle s’investit auprès d’eux. Douée pour le chant, la musique et les arts, elle prend volontiers part aux spectacles et aux festivals et anime des événements dans l’école, comme les galas méritas. Josée a aussi la bougeotte. Cours de « spinning » pour ses collègues, tour du lac à vélo, directrice de site pour les Jeux du Québec 2017… Elle entraîne dans son sillage qui voudra la suivre et se surpasser. Son besoin de sortir de sa zone de confort l’aura amenée à faire le rallye Roses des sables. Tout un défi, tant pour trouver du financement – 25 000 $ en un an –, que sur place, dans le désert. Elle en est revenue transformée. Plus que jamais décidée à aider les jeunes à aller au bout de leurs rêves.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

AVCdefg… La vie continue!


École secondaire de la Seigneurie

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

En septembre 2016, des élèves ont été témoins d’un événement tragique : un camarade de classe a été victime d’un AVC. Ébranlés, ils ont décidé de se mobiliser afin de prêter main forte à leur ami et à sa famille. Ainsi, ils ont organisé une soirée bénéfice destinée à amasser des fonds et à sensibiliser le plus grande nombre de personnes à l’AVC et à ses conséquences. Sous le thème AVCdefg… La vie continue!, l’activité est organisée de A à Z par les élèves, tous âgés entre 14 et 15 ans, et comprend un souper-bénéfice, une conférence et une soirée dansante. En partenariat avec la Fondation Élan, leur activité mobilise toute une communauté.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

La Grande Odyssée musicale


École l’Odyssée

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Parmi les événements culturels courus dans la communauté de la région de Chicoutimi, il y a la Grande Odyssée musicale, un spectacle annuel à grand déploiement concocté par les élèves et les membres du personnel de l’école L’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine. Une centaine de personnes – élèves, bénévoles de la communauté, professeurs et autres – font équipe pour monter une revue musicale de très haut calibre. L’objectif : recueillir de l’argent destiné à garnir les coffres de la fondation de l’établissement. La vente des billets permet, grosso modo, d’amasser pas moins de 10 000 $. Avec ces précieux dollars, des jeunes peuvent s’inscrire à des activités sportives ou culturelles, à un programme de sports-arts-études ou se procurer des vêtements adéquats. Un bel exemple d’initiative qui permet au milieu scolaire de rayonner dans la communauté et de mettre en lumière tout ce que les jeunes ont de positif à offrir.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

DéJEUNErs


École secondaire de la Vallée-des-Lacs

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Chaque matin, entre 7 h et 9 h, une trentaine d’élèves se réunissent à la cafétéria de l’école secondaire Vallée-des-Lacs. Un esprit de camaraderie y règne alors que les jeunes se retrouvent et discutent entre eux. Au programme : déjeuner pour tous! Dans cette école à l’indice de défavorisation élevé, il était important d’offrir un bon repas aux jeunes. Le service est entièrement géré par deux élèves de 5e secondaire qui se chargent de la gestion, des inscriptions, de la comptabilité, des commandes de nourriture et des horaires des bénévoles. Puis, chaque matin, ce sont dix élèves bénévoles qui préparent le déjeuner et accueillent les élèves, pour le plus grand bonheur de tous.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ


École Fréchette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dans la classe de Simon Villeneuve, enseignant aux parcours de formation axés sur l’emploi de l’école Fréchette, les jeunes apprennent la vie. Les projets et les activités s’y succèdent sans arrêt. L’objectif? Offrir aux jeunes qui ont des besoins spécifiques la possibilité de vivre des expériences de groupe et de développer des aptitudes qui leur serviront tout au long de leur vie d’adulte. Leadership. Connaissance de soi. Communication. Autant d’aptitudes qui feront d’eux des adultes autonomes, complets, épanouis. Le volet découverte et plein air leur fait goûter au kayak, à la randonnée pédestre, à l’escalade de glace. Le volet communautaire leur permet de réaliser des projets pour le mieux-être de leurs concitoyens. Et il y a la vie de tous les jours, le pratico-pratique, comme la cuisine, le budget, les obligations diverses… Simon leur lègue quelque chose de précieux : la chance d’avancer dans la vie avec confiance et aplomb.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Martin Côté


École secondaire du Transcontinental

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Visionnaire, Martin Côté carbure aux défis. Sa motivation? « Raccrocher » les décrocheurs potentiels. Pionnier du programme Pré-Dep, le seul programme du genre au Bas-Saint-Laurent, il permet aux élèves à risque d’explorer des expériences de travail en lien avec différentes formations professionnelles. À l’écoute des élèves, il s’efforce de rendre l’école stimulante et accessible. Grâce à lui, des projets comme la salle d’entraînement et la mini-mécanique ont émergé à l’école secondaire du Transcontinental. Sensible et dévoué, il fait naître des passions chez les jeunes en mettant en lumière leurs talents. Grâce aux expériences vécues, ces jeunes reprennent espoir en leurs capacités.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Patricia Gauthier


Polyvalente Jean-Dolbeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La musique, Patricia Gauthier la vit tous les jours. Cette enseignante de musique bien connue dans les écoles secondaires de Dolbeau-Mistassini parvient à harmoniser son enseignement selon les besoins de chacun de ses élèves, du débutant au musicien confirmé. Dans un milieu défavorisé, où nombre de jeunes doivent composer avec des difficultés d’apprentissage, elle a le don de transmettre sa passion au point où plusieurs choisissent de continuer. En fait foi le taux de réinscription des élèves dans cette discipline qui demande pourtant un effort constant. Plusieurs ont pris part à des concours télévisés, à des pièces de théâtre, à l’écriture de livres ou à divers projets de création. Tous ont ceci de commun qu’ils se sont découvert une passion grâce à elle. On dit que Dolbeau-Mistassini est une « pépinière d’artistes ». Ceux qui sont passés par la classe de Patricia Gauthier brillent par leur quête d’excellence et leur professionnalisme.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Olivier Lachance


Séminaire Saint-François

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dès son entrée au secondaire, Olivier Lachance a dû faire preuve de persévérance non seulement pour réussir ses études, mais aussi pour se faire accepter des autres et s’intégrer à son nouveau milieu de vie. Olivier est atteint de l’ataxie de Charlevoix-Saguenay, une maladie neurologique évolutive et héréditaire. Afin d’éviter les échecs scolaires, il a travaillé sans compter les heures et les efforts. S’il a souvent pensé qu’il devrait reprendre une année scolaire, sa constance et sa persévérance lui auront finalement permis de réussir ses études secondaires en cinq ans, dans le cheminement régulier! Selon lui, un problème se surmonte en lui faisant face.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Camille Bégin


École secondaire Camille-Lavoie

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La culture, Camille Bégin est tombée dedans quand elle était petite. Chant, violon, musique, théâtre, improvisation… Autant de moyens de s’exprimer et d’influencer positivement les élèves de son école. À titre de ministre de la Culture et des Communications, cette finissante de l’école XXXX d’Alma a mis sur pied les midis culturels, une initiative permettant aux jeunes d’explorer différentes formes d’expression artistique. Au programme : séances de karaoké, visionnement de films, jam public et plus encore. Pas étonnant que cette communicatrice hors pair ait animé d’une main de maître la finale régionale des Grands Talents au secondaire 2015-2016 et qu’elle collabore sur une base régulière à l’émission télévisée Accès-Culture. En partageant ses passions, elle est devenue une source d’inspiration pour tous, jeunes de son école et concitoyens.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Mathieu Tremblay


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis sa naissance, Mathieu Tremblay doit faire preuve d’une grande résilience. Né avec un handicap à la colonne vertébrale qui complexifie ses déplacements et atteint d’une surdité partielle, cet élève du programme arts-études avec concentration en musique à la Polyvalente de Normandin refuse de laisser sa condition lui faire barrière. Alors que les médecins doutaient de sa capacité à marcher un jour, le jeune battant a fait ses premiers pas à trois ans. S’il a dû faire une croix sur le hockey, il a découvert le patin sur luge, le baseball et le « deck-hockey ». Il excelle en tennis de table. Il a affronté des athlètes de calibre olympique dans cette discipline et a même été nommé athlète de l’année vivant avec un handicap au gala Mérite sportif régional. De la même façon, sa surdité ne l’empêche pas de s’adonner au violon et à la trompette. Des résultats scolaires impeccables, des amitiés solides, une résilience hors du commun : Mathieu est une source d’inspiration pour quiconque croise sa route.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Carl Gaudreault


École secondaire de La Cité

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Grand adepte de sport, Carl Gaudreault met de l’action dans la vie des élèves de l’école secondaire de la Cité! Convaincu des bienfaits de l’activité physique pour la réussite des jeunes, il a formé et accompagne plusieurs groupes pour favoriser l’engagement des élèves dans le sport, dont le club de soccer, le club de course et le club de course élite. Tous les mardis et jeudis, entre autres, il réunit 28 jeunes pour un entraînement de course. Tout le monde est là, peu importe la température! Sa motivation, il la résume ainsi : « Les adolescents que je fais courir aujourd’hui sont les parents de demain qui montreront à leurs enfants à mettre du sport dans leur vie ».




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Alan Tremblay


École Jean-Gauthier

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Alan Tremblay, finissant à l’école secondaire Jean-Gauthier, doit composer un syndrome d’Asperger de haut niveau, une condition qui aurait pu compromettre ses interactions sociales. Pourtant, il a su sortir de sa coquille tout en accomplissant un parcours scolaire impeccable. Comment? En trimant dur. En participant aux périodes de récupération. En misant sur ses forces. Le sens des responsabilités. La persévérance. La rigueur. Son rêve? Devenir agent de sécurité. Déjà, il applique à la lettre les règles de survie en forêt enseignées en ressources fauniques, se conforme aux règles de la construction vues dans ses cours d’ébénisterie. Il conçoit aussi des affiches pour aider ses camarades à respecter les règles. Sa rigueur, son désir d’aider et son dévouement l’ont même amené à prendre les devants afin d’améliorer la signalisation des sentiers de motoneige de sa région. Il a toutes les raisons de croire que sa différence ne l’empêchera pas de réaliser ses rêves.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Les Cousins de Fréchette


École Fréchette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Les Cousins de Fréchette, ce sont six élèves de l’école Fréchette qui ont choisi de s’exprimer à travers la vidéo. Les jeunes cinéastes réalisent leurs projets de A à Z : de l’idéation au montage en passant par la scénarisation et le jeu devant la caméra. En plus de leurs réalisations à l’occasion d’événements ou de semaines thématiques, comme celle du civisme, ils comptent à leur actif une réalisation dont les retombées profitent à l’ensemble des jeunes de leur municipalité : la collecte de 50 000 $ pour l’aménagement d’un « skatepark ». Ils ont su rallier tout le monde autour de ce projet. Certaines de leurs vidéos ont été vues plus de 5500 fois sur YouTube alors que les responsables de leur école ont observé une nette amélioration de l’humeur générale dans leur établissement. Leur talent a largement dépassé les frontières de la municipalité : les jeunes planchent sur une vidéo pour la CNESST. Voilà une relève prometteuse dans le domaine cinématographique!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Félix Côté


Polyvalente Jean-Dolbeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Félix Côté, finissante à la Polyvalente Jean-Dolbeau, multiplie les engagements qui sollicitent son leadership. Parmi ses priorités : ouvrir grand la porte aux élèves aux parcours différents. Qu’ils soient au programme d’études personnalisé, au cheminement particulier ou nouvellement arrivés à l’école, tous méritent leur place. Comme membre du conseil étudiant, elle tient mordicus à ce que tous se sentent acceptés. Une cause à soutenir? Elle en est. Parmi ses réalisations, l’organisation d’une campagne de financement pour aider la famille d’une élève atteinte d’un cancer devant obtenir des traitements à l’extérieur de la région. Les efforts de Félix et de ses amis ont porté leurs fruits, puisqu’ils ont recueilli 3000 $. Malgré les nombreuses heures consacrées à ses engagements, la jeune femme maintient d’excellents résultats scolaires. Bienveillance, tolérance, ouverture : Félix s’appuie sur des valeurs dont toute la société bénéficie.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Jérémy Plourde


Polyvalente de L’Ancienne-Lorette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Jérémy Plourde est né avec un déficit immunitaire et une maladie neuro-musculaire non précisée. Cela implique de grandes quantités de médicaments, de la physiothérapie, des exercices respiratoires et la transfusion d’hémoglobines…chaque jour! Si sa situation précaire le confronte à des choix déchirants entre les obligations scolaires et les entraînements de hockey, par exemple, Jérémy conserve une attitude positive et enjouée. Porte-parole pour Héma-Québec et Opération enfant-soleil, il amasse chaque année des sommes d’argent importantes pour les enfants malades. Sa détermination inébranlable lui permet de croire que tout est réalisable. Et oui, les miracles existent.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Roxanne Choquet


Cité étudiante Roberval

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Quand il s’agit de faire avancer un projet ou d’adoucir la vie de ses pairs, Roxane Choquet est toujours de la partie. Investie dans ses études, elle trouve le temps de s’engager dans un nombre effarant de projets : troupe de théâtre, improvisation, bal…Cette finissante de l’école XXX ne ménage aucun effort pour insuffler une bonne dose de dynamisme dans son école. Ses actions ont des retombées concrètes pour bien des familles de son milieu. Des initiatives pour aider les plus vulnérables de sa communauté, elle en mène des dizaines : spectacle-bénéfice pour une maison de soins palliatifs, vente d’ampoules de lumière, participation au Déjeune don, cueillette de denrées alimentaires, journées thématiques pour souligner une cause… Roxane est partout et jouit d’une solide crédibilité auprès de son entourage. Ce qui l’anime? Le souci de l’autre. Le plaisir de faire des rencontres. Roxane est une source d’inspiration pour quiconque la côtoie.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Louanne Marquis


École secondaire de Cabano

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Derrière chaque activité de l’école, Louanne Marquis n’est pas bien loin… elle l’organise ou elle y participe! Art dramatique, ligue d’improvisation, Secondaire en spectacle, comité vie étudiante, club de lecture, etc. Louanne s’investit pleinement dans tout. Pour elle, c’est une façon de faire la différence, et de s’épanouir. Au niveau sportif, on la retrouve notamment au sein de la ligue de soccer de l’école, qu’elle a organisée l’an dernier. Au ballon sur glace, elle et son équipe ont même participé aux championnats canadiens! Véritable rayon de soleil, Louanne embrasse aussi des causes importantes qui dépassent le cadre scolaire, comme le relais pour la vie, auquel elle prend part depuis 3 ans.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Tristan Jean


École Jean-Gauthier

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis son entrée au secondaire, Tristan Jean multiplie les engagements à l’école secondaire Jean-Gauthier. Après trois ans au gouvernement étudiant, il agit cette année comme premier ministre. Il n’hésite pas à mettre la main à la pâte, notamment lors de la compétition de cheerleading et de la Course au secondaire, dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie, auquel il prend part depuis cinq ans. Pour terminer son passage au secondaire sur une bonne note, il s’investit actuellement dans les préparatifs du bal des finissants et dans la production de l’album. L’an dernier, il a eu l’occasion de faire vibrer sa fibre entrepreneuriale à titre d’animateur auprès d’une coopérative jeunesse de service, un poste habituellement réservé aux cégépiens. Un agenda chargé? Tristan trouve quand même toujours du temps pour démarrer des projets et plancher sur ses travaux scolaires. Bref, il figure parmi ces jeunes qui s’emploient à façonner un monde meilleur.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Alice Marsh


École Le Bois-Vivant

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Alice Marsh carbure au théâtre et aux arts de la scène. En 2016, elle a remporté la finale locale de Secondaire en spectacle, puis, en 2017, elle initiait des élèves du primaire à la scène dans le cadre du volet hors concours de l’événement. Membre d’un club de patinage artistique et d’un club d’athlétisme, elle s’entraîne plusieurs fois par semaine. Mais cela ne l’a aucunement empêchée de mettre sur pied une troupe de théâtre, puis d’écrire, de mettre en scène et de produire une pièce présentée devant plus de 2 000 personnes! Cette jeune fille pétillante a compris que l’engagement était un moyen formidable de réaliser ses rêves, et de permettre à d’autres de réaliser les leurs…




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Kamille Monosiet


École polyvalente de Dégelis

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Kamille Monosiet s’engage pour partager ses passions, apprendre et aider. Selon elle, ce sont ses activités d’engagement qui lui procurent son énergie et lui permettent de s’épanouir. Membre du Music-Hall, responsable du comité d’animation des finissants, musicienne au sein du Stage Band élite, Kamille ne fait pas les choses à moitié! Ses idées de financement pour le Stage Band, entre autres, permettent au groupe de retourner à New York cette année, sans compter les 4 000 $ amassés pour offrir aux jeunes artistes de l’école l’occasion de vivre une expérience de scène inoubliable avec Secondaire en spectacle. Optimiste, Kamille diffuse son enthousiasme avec tout son entourage.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Arianne Girard


École secondaire Charles-Gravel

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Chaque jour, Arianne Girard, finissante à l’école Charles-Gravel, déploie une énergie et un dynamisme sans borne pour faire de son école un lieu de vie toujours plus enrichissant. Après avoir été ministre pendant quatre ans, cette jeune fille pleine de ressources agit, cette année, à titre de première ministre du gouvernement étudiant, un poste idéal pour façonner son milieu à son image : dynamique et accueillant. Que ce soit en siégeant au conseil d’administration de la Fondation Charles-Gravel, qui vient en aide aux jeunes moins nantis, en collaborant au comité non-violence de l’école, en soutenant les élèves qui doivent composer avec des difficultés en leur faisant une place lors des activités organisées dans l’école, elle se fait un point d’honneur à bâtir, un geste à la fois, un engagement à la fois, une société plus inclusive et bienveillante.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Fabrice Thériault


École secondaire du Transcontinental

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Fabrice Thériault est une source d’inspiration pour tout son entourage. Membre du programme sport-études en athlétisme, Fabrice est un lanceur de haut niveau. Maintes fois champion provincial, médaillé au niveau canadien, il est le seul athlète au Québec à avoir lancé plus de 50 mètres au marteau chez les cadets! Mais au-delà des performances, il a à cœur de transmettre aux plus jeunes sa passion pour le sport. C’est pourquoi il donne de son temps comme entraîneur lors d’événements sportifs, par exemple. En plus de se démarquer dans les arts (théâtre, animation, danse), Fabrice trouve le temps de soutenir et de dynamiser sa communauté lors d’une multitude d’activités bénévoles.




LAURÉATAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Clara Coderre-Trahan


École secondaire Jean-de-Brébeuf

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Que vous regardiez à droite ou à gauche, il y a fort à parier que vous croiserez Clara Coderre-Trahan à l’école Jean-de-Brébeuf! Clara est membre du conseil de la vie étudiante et du comité environnement. Elle est capitaine de la troupe d’improvisation, directrice de la troupe de théâtre et animatrice du gala de variété. Elle s’engage également dans la comédie musicale et dans le stage band! Pourquoi s’engager autant? Clara le fait parce qu’elle veut rendre son milieu scolaire plus vivant, mais aussi parce qu’il est important pour elle de participer aux efforts de conscientisation des jeunes aux enjeux qui lui tiennent à cœur comme l’environnement et la solidarité.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Le sourire aux lèvres, disponible et prêt à tout, Zachary Trottier est animé du désir sincère de collaborer au développement positif de son école. En tant que membre des Aidants Secrets, Zachary contribue à contrer l’intimidation. Il parcourt les corridors, dénonce les situations d’intimidation et offre son appui aux élèves. Dans son désir de bienveillance, de respect et d’inclusion, il offre un soutien personnalisé aux nouveaux élèves afin de favoriser leur intégration. Instructeur de karaté, membre des Cadets de l’air, joueur de football, Zachary est un modèle pour les plus jeunes qui trouvent en lui altruisme, compassion, entraide, collaboration et leadership.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Magalie Thibault en mène large. Membre du comité de vie étudiante, cette élève de Xe secondaire a donné une couleur unique aux midis-sciences de l’école XXX. Elle a aussi apporté sa touche aux spectacles musicaux de l’établissement, soit en les animant ou en offrant des prestations. Travail à la cafétéria, membre d’une équipe de volley-ball, bénévole au Défi de la Relève… Magalie est partout! Elle est de ces gens qui rassemblent. Or, évoluer sous les projecteurs est pour elle un vrai défi. Plutôt timide, Magalie! Qu’à cela ne tienne! Son engagement dans sa communauté est exemplaire. Comme apprentie journaliste, elle écrit plusieurs articles pour le journal local. Elle prête aussi main-forte à la maison des jeunes, à l’église et au musée. Le dévouement de Magalie lui aura permis de recevoir deux prix décernés par sa municipalité et par la MRC du Fjord-du-Saguenay. En dépit de son jeune âge, elle laisse une empreinte durable dans sa communauté.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Mariane Beaupré


École secondaire De Rochebelle

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Enseignante d’espagnol à l’école secondaire de Rochebelle, Mariane Beaupré s’engage avec dévouement dans la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire. Très appréciée des jeunes en raison, notamment, de son sens de l’humour et de sa personnalité rassembleuse, elle se démarque dans l’école par son ouverture d’esprit et son engagement envers les droits des minorités. En collaboration avec des élèves qui l’ont approchée dans le but de trouver des solutions pour contrer les comportements haineux envers la jeune communauté LGBT, elle fonde, en 2013, le premier comité AlliéEs contre l’homophobie dans une école secondaire de la région de Québec.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Louka Bouchard


Collège des Hauts-Sommets

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’âge de 2 ans, Louka Bouchard souffre de leucémie. Puis, en deuxième année du primaire, un diagnostic de dysphasie tombe. Ce trouble d’apprentissage, qui affecte surtout sa compréhension, rend son parcours scolaire très ardu. Louka a même dû reprendre sa deuxième secondaire. À l’âge de 14 ans, c’est le diabète de type 1 qui s’ajoute. Malgré tout, Louka continue de penser qu’il ne faut jamais se décourager. Sa motivation à réussir lui vient du hockey, un sport qu’il pratique depuis l’âge de 7 ans. Joueur « midget » depuis 2016, il a, avec l’aide d’un éducateur, mis sur pied une équipe de hockey dans l’école. « Je ne sais pas encore ce que je ferai comme métier, mais ce sera assurément en lien avec le hockey! »




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Sarah-Ève Morin


École Fréchette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Après un passage paisible à l’école primaire, Sarah-Ève Morin est entrée au secondaire dans le chaos. Victime d’intimidation, elle a subi la violence physique et verbale. Sa troisième secondaire aura été particulièrement éprouvante : sa maman luttant contre le cancer et son père, contre des problèmes cardiovasculaires. Pour couronner le tout, elle s’est retrouvée dans une relation amoureuse toxique. Conséquence : des résultats scolaires en chute libre. Au lieu de se laisser happer, cette élève de l’école Fréchette a choisi son rêve, posséder une ferme laitière. Elle réunit les conditions gagnantes pour y arriver : une aide psychologique pour guérir les blessures émotives, des cours de rattrapage pour obtenir des résultats scolaires à sa mesure, des engagements parascolaires, comme l’organisation du Show-mode et du bal des finissants, pour renouveler son estime personnelle. Aucun doute, Sarah-Ève fait partie de ces personnes qui retombent sur leurs pattes.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour la quatrième année consécutive, des élèves de l’école d'éducation internationale de Laval démontrent avec enthousiasme, par l’entremise de leur projet Magasin du monde, qu’à partir de gestes locaux, il est possible d’avoir un effet d’envergure à l’autre bout du monde. Prônant à travers la vente de produits équitables des valeurs de solidarité et de justice sociale, ces jeunes entrepreneurs maximisent aussi les retombées de leur engagement par la mise en place de campagnes de sensibilisation. En plus d’acquérir des compétences en gestion, marketing et management, les élèves appliquent à la lettre le principe de redistribution de la richesse. Lors des trois premières années d’activité, ils ont utilisé tous leurs profits, soit plus de 3 000 $, pour soutenir des projets à l’international d’Oxfam-Québec et aider un organisme local dans la poursuite de sa mission.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Il y a trois ans, quand Jean-François Paquette, enseignant à l’école secondaire Saint-Jean-Baptiste, a constaté que de nombreux élèves n’avaient pas de vélo pour se déplacer, il a désiré remédier à la situation. Ainsi, avec la collaboration d’un petit groupe de jeunes, il a mis sur pied l’Atelier de réparation de vélos, dont la mission est de retaper des bicyclettes abandonnées et de les offrir à des élèves de familles moins fortunées. Dénichant au début quelques vélos par-ci par-là, la troupe a par la suite tissé des liens avec des partenaires publics, ce qui lui a permis d’obtenir une plus grande quantité de vélos. Alors qu’ils n’avaient remis à neuf et offert que quelques bicyclettes la première année, M. Paquette et son équipe de jeunes volontaires en ont gracieusement distribué 44 l’an dernier, offrant ainsi à des élèves un moyen de transport actif favorisant leur bonne forme physique.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Défi Pierre Lavoie


École secondaire Mgr-A.-M.-Parent

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Courir 275 kilomètres entre Montréal et Québec, dans un sens ou dans l’autre, voilà le défi que relèvent depuis six ans des élèves de l’école secondaire Mgr-A.-M.-Parent. Faisant partie du Grand défi Pierre Lavoie, le projet guide les élèves dans un cycle d’entraînement finement structuré et de vie de groupe incomparable. Et à chacun son ambition personnelle : perte de poids, mise en forme, saines habitudes alimentaires, désir de réussite, motivation scolaire, nouvelles amitiés. Beau temps mauvais temps, les coureurs du groupe prennent d’assaut les rues avoisinantes de l’école dans le but d’être au sommet de leur forme lorsque viendra le jour J. Ce jour-là, ils parcourront la distance, tout en se relayant, en approximativement 30 heures. Chaque participant aura alors couru l’équivalent d’un marathon. Au bout du compte, ils auront atteint leur objectif tout en se découvrant un point commun : la persévérance.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Passionnée de danse et d’enseignement, Audrey Dunn est parvenue, en quelques années, non seulement à faire croître de manière impressionnante le programme de danse de l’école secondaire Cavelier-De LaSalle, mais aussi à lui donner de la valeur et à le faire reconnaître aux yeux de tous. Intarissable source de motivation, l’enseignante rivalise de créativité lorsque vient le temps de suggérer des projets stimulants et engageants pour ses élèves. Que ce soit à travers les projets « Dieux de la danse Cavelier », « La danse du NOUS » et « La danse du respect », dans le Flashmob des finissants ou encore en montant des chorégraphies pour les journées portes ouvertes ou pour une tournée des écoles primaires, Audrey Dunn s’assure inlassablement de favoriser l’implication du plus grand nombre tout en valorisant l’équité et l’ouverture aux autres. Faire grandir ses élèves par la danse, voilà sa mission!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Sylvie Blanchet


Collège Saint-Louis

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Professeure de danse depuis de nombreuses années au collège Saint-Louis, Sylvie Blanchet a vu défiler des centaines et des centaines d’élèves dans sa classe. Elle a toujours souhaité, à travers ses mille et un projets, que la danse permette à chacun d’entre eux de vivre un engagement entier et de découvrir son plein potentiel. Depuis quelques années, elle transpose aussi son énergie et son leadership dans l’activité « Les Semelles vertes » du comité vert. Mise sur pied avec sa collaboration, cette activité compte maintenant huit sous-comités et plus de 180 bénévoles étudiants qui œuvrent à la réalisation de nombreux projets, dont la production d’une murale environnementale, la pose sur toutes les fontaines d’eau de becs verseurs destinés aux contenants durables, et des actions visant la réduction du gaspillage alimentaire. Le message de Sylvie est simple : il suffit d’y croire pour pouvoir changer les choses.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Enseignant en éducation physique à l’école secondaire Saint-Laurent, Mathieu Chénier voit le sport comme une source de motivation à la réussite scolaire. Il y croit tellement qu’il arrive chaque jour à l’école à 7 h le matin, puis ouvre les portes du gymnase afin que les jeunes puissent s’entraîner ou jouer avant les classes. Son rôle d’entraîneur de basketball et de responsable de l’encadrement scolaire lui permet également de transmettre des valeurs d’engagement et de dépassement de soi, et ce, tant dans le sport que dans les études. Car pour plusieurs élèves-athlètes, le succès scolaire n’est pas toujours au rendez-vous. En enseignant la culture de l’excellence, Mathieu parvient à renverser la vapeur. Et quand les faibles moyens financiers des familles deviennent un obstacle, il planifie des activités de financement afin que chacun puisse avoir sa chance.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dès son arrivée il y a quatre ans à l’école secondaire Dorval-Jean XXIII en tant que technicienne en éducation spécialisée, Isabelle Chiasson a souhaité s’impliquer de façon significative auprès des jeunes. Adepte de basketball, elle constatait que le programme et ses joueurs avaient besoin d’une étincelle, et a donc choisi de faire de ce sport son outil de motivation. Son ambition était simple : offrir aux élèves-athlètes qui pratiquent le basketball à l’école, provenant majoritairement d’un milieu défavorisé, la chance d’adhérer à une mentalité études-sport, de se raccrocher à l’école et d’obtenir leur diplôme. Avec passion pour les jeunes, énergie et constance, Isabelle est parvenue à transformer les défaites en victoires, à faire remporter des championnats et à augmenter le nombre d’équipes à l’école. Mais avant tout, elle a réussi, par son leadership, à entraîner ses athlètes sur la route du succès et de la fierté.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ


École secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Persuadé qu’il faut avant tout s’intéresser à l’élève si l’on souhaite qu’il réussisse, Mohamed Aliba fait partie de ces gens pour qui il est important d’avoir une vision à 360 degrés de l’enseignement. Tous les collègues de Mohamed, coordonnateur des sports depuis quatre ans à l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont, s’entendent pour dire qu’il a largement contribué, depuis son arrivée, à améliorer le climat général. Entre autres, le nombre d’équipes sportives est passé de 7 à 18, ce qui a permis à plus du tiers des élèves de faire du sport. Mais c’est aussi grâce à son implication qu’est né le comité sportif, le projet Persévérance-Engagement-Plein air et la Nuit du cinéma. Par sa bienveillance et son leadership, il aide les jeunes à adopter de saines habitudes de vie, à cultiver le goût d’apprendre, à se responsabiliser et à persévérer afin de mieux préparer leur avenir.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Enseignante en adaptation scolaire depuis 25 ans, Carole Dupuis s’est toujours donné comme défi de faire en sorte que chaque élève ait la chance de bien démarrer sa vie professionnelle. Ainsi, à l’école secondaire Horizon-Jeunesse, où elle enseigne à des jeunes ayant des troubles de langage sévères, Carole, qui tisse des liens avec de nombreux partenaires pour offrir des milieux de stage à ses élèves, parcourt aussi le territoire dans le but de dénicher de futurs emplois pour ces derniers. Préparant les jeunes aux entrevues, les accompagnant lorsque nécessaire et faisant le lien avec les familles, l’enseignante met tout le cœur qu’il faut afin de soutenir le développement de ses élèves. S’il le faut, elle assistera aux entrevues pour rassurer l’employeur potentiel, mettre en valeur les compétences du futur employé et s’assurer de faire tomber les tabous.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Il suffit parfois d’un tout petit élément déclencheur pour transformer un décrocheur potentiel en un élève impliqué et performant. Pour Dave-Juno Robas, c’est le football qui a permis ce déclic. En seulement quelques années, cet élève de l’école secondaire Curé-Antoine-Labelle, qui avait un fort taux d’absentéisme et qui accumulait les échecs en français et en mathématiques, est devenu quelqu’un qui aspire dès l’automne prochain à accéder aux études supérieures. Et c’est sa débrouillardise, sa résilience et sa capacité à relever les défis qui font toute la différence. Pour continuer à faire partie de la concentration football, il a dû mettre les bouchées doubles en suivant des cours d’été et des cours de soutien durant l’année scolaire, ce qui lui a permis d’aller chercher les crédits nécessaires. Ce succès, Dave-Juno le mérite d’autant plus qu’il doit travailler pour assumer lui-même les coûts de ses activités sportives.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Abderrahmane Atri


École d’éducation internationale de Laval

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Il n’y a rien de pire pour une famille que de voir la maladie s’immiscer sournoisement dans son quotidien. Depuis un an, ce mauvais coup du destin frappe la famille d’Abderrahmane Atri, un élève de l’École d’éducation internationale de Laval, avec comme conséquence de chambouler le cheminement du garçon. En tant qu’aîné, l’adolescent doit maintenant contribuer financièrement à satisfaire les besoins de la famille. La nouvelle organisation de son temps le force ainsi à redoubler d’efforts afin de maintenir le rythme à l’école. Loin de voir ça comme un fardeau, Abderrahmane en profite plutôt pour prendre davantage de responsabilités et pour offrir de son temps dans la communauté, tout en se faisant un devoir de soutenir son petit frère dans l’épreuve. Même s’il aurait d’excellentes raisons pour ralentir, le garçon persévère en se disant que des jours meilleurs viendront.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Marwa Mashael n’avait que 7 ans quand la guerre en Syrie lui a fait découvrir la peur, l’angoisse, la pauvreté, la faim et l’errance. Cette vie a duré quatre ans. À son arrivée au Québec en 2014, la jeune fille allait pouvoir s’ouvrir sur un nouveau monde, mais en faisant face à des défis de taille reliés à la langue et à la culture. Du haut de ses 11 ans, elle n’avait alors qu’un objectif en tête : réussir son intégration. Placée en classe d’accueil, elle a été en mesure après seulement quelques mois de maîtriser assez bien le français pour faire une présentation sur son pays natal et prendre part à des discussions. Consciencieuse et motivée, Marwa a ensuite réussi, grâce à ses efforts, son entrée à l’école secondaire Dorval-Jean XXIII, où elle ne cesse de progresser. Aujourd’hui, elle caresse le projet de mettre sur pied un comité étudiant qui soutiendrait les nouveaux arrivants en classe d’accueil.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

En raison d’une dynamique familiale particulière, Marie-Maude Painchaud-Bergeron a très rapidement, à titre d’aînée, appris à jouer le rôle de mère auprès de ses frères et sœurs, l’obligeant parfois à négliger ses études. Mais soutenue par l’amour de grands-parents aidants, l’adolescente a trouvé la force de persévérer à l’école secondaire Monseigneur-Richard malgré les épreuves. Allant chercher l’aide des enseignants, participant aux périodes de récupération et faisant preuve de résilience, Marie-Maude est parvenue à maintenir des moyennes enviables dans certaines matières et à s’améliorer dans d’autres. Quant au sport et à l’implication parascolaire, ils lui ont permis de prouver sa ténacité et de s’occuper l’esprit autrement. Membre de la plupart des équipes sportives de l’école, elle a aussi joué le rôle de représentante de classe et de bénévole lors d’événements spéciaux.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Kushala Allken


École secondaire André-Laurendeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À son arrivée à l’école secondaire André-Laurendeau en 2011, Kushala Allken a pris le chemin d’une classe transitoire, en raison de ses retards d’apprentissage. En juin prochain, si tout se passe bien pour elle, la jeune femme terminera avec succès ses études secondaires. Un véritable tour de force pour celle qui doit composer avec le syndrome de Morquio, une maladie dégénérative qui, dans le cas de Kushala, se traduit par une diminution de la capacité musculaire et a occasionné au fil des ans de nombreuses hospitalisations. Malgré ses absences fréquentes de l’école, Kushala a toujours fait preuve de détermination dans ses études. Véritable battante, elle n’a jamais laissé la maladie l’emporter sur sa réussite scolaire, profitant des périodes de récupération mises à sa disposition pour maintenir le rythme. Aujourd’hui, elle rêve plus que jamais de devenir technicienne juridique.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Décrit comme un adolescent altruiste, charismatique et dévoué, Charles-Antoine Turcotte est devenu une source d’inspiration pour de nombreux jeunes. Ayant d’abord appris à composer avec ses propres difficultés d’apprentissage (dyslexie, dysorthographie et déficit d’attention), l’élève de l’école secondaire Mgr-A.-M.-Parent a choisi de mettre son expérience à profit en la partageant avec des élèves à risque de décrochage, dans le but de les motiver. Il en fait autant au sein du corps des cadets en tant que superviseur, dans le cadre du Défi Pierre Lavoie comme athlète ou au moment du Défi sportif AlterGo comme bénévole. À chaque occasion, il est prêt à motiver et à encourager tous ceux qui souhaitent se dépasser. Il en fait autant lorsque vient le temps de parrainer de nouveaux élèves ou d’agir comme mentor aux études. Bref, partout où il passe, Charles-Antoine inspire confiance.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Colombienne d’origine, Daniela Brito Morales a longtemps mis ses difficultés d’apprentissage sur le compte de son statut de nouvelle arrivante. À son passage au secondaire, l’explication de ses embûches s’est finalement révélée : dyslexie, dysorthographie et trouble de l’attention. Obtenant dès lors l’assistance adaptée à sa condition, l’élève de l’école secondaire Saint-Laurent s’est mise à améliorer peu à peu ses résultats et à reprendre confiance en elle. C’était comme si une nouvelle Daniela émergeait. Avec persévérance, l’adolescente a comblé son retard scolaire, et elle s’est ouverte sur les autres. Choisissant de se joindre à l’équipe de soccer scolaire pour libérer le surplus d’énergie qui nuisait à sa concentration en classe, elle a aussi exploré diverses activités parascolaires en devant par exemple membre du conseil étudiant, de la radio étudiante, du comité vert et de celui des sports.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Élève dysphasique inscrite au programme de formation axée sur l’emploi à l’école secondaire Horizon Jeunesse, Abigaël Arseneault a surpris tout son entourage en décidant un jour de créer, au sein même de l’école, un service de buanderie. Armée de sa soif d’apprendre et de sa volonté de se dépasser, l’adolescente voyait dans ce projet entrepreneurial un moyen de se préparer à sa vie future. Ayant réussi à convaincre ses enseignants de la viabilité du projet, elle s’est mise à développer son marché et à promouvoir la Buanderie d’Abigaël. Elle a d’abord obtenu quelques contrats mais, rapidement, la qualité de son service lui a permis de voir son carnet de commandes se remplir. Assez pour qu’un nouvel ensemble laveuse-sécheuse soit ajouté et qu’Abigaël recrute une autre élève pour l’assister. Aujourd’hui, la jeune fille, en raison de son engagement, vit des succès et est devenue un modèle pour d’autres élèves.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Audrey Plante-Mailloux ne s’en cache pas : elle aime son école et s’engage afin que les autres l’aiment tout autant. Pour cette élève de l’école secondaire Cavelier-De LaSalle, il existe toujours des solutions aux problèmes. C’est en partageant cette vision des choses qu’elle siège au conseil des élèves où, depuis trois ans, elle a contribué à la réalisation de nombreux projets dont celui de l’adoption de l’uniforme, le Festival du NOUS et la foire entrepreneuriale. Membre active de l’équipe du Magasin du monde, un café étudiant qui vend des produits équitables, elle participe à sa gestion et est très fière d’avoir contribué à remettre plus de 22 000 $ à un orphelinat haïtien au cours des cinq dernières années. Plus que tout, Audrey se démarque par son leadership et sa capacité à mobiliser d’autres élèves pour qu’à leur tour, ils s’impliquent afin de rendre leur école dynamique et stimulante.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Myriam Boileau


École secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour Myriam Boileau, quand on veut, on peut! Elle l’a prouvé avec son projet d’ouvrir un café étudiant pouvant combler un vide alimentaire à l’école en après-midi. Lorsque l’idée a germé, elle n’était qu’en 1re à l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont. Ralliant d’autres élèves à sa cause, elle a finalement gagné son pari : le café Crok’ Dedans a vu le jour et obtient aujourd’hui la faveur des élèves. Cet exemple traduit parfaitement bien le leadership inclusif dont est capable l’adolescente maintenant en 5e secondaire. Car même si le café était son idée, c’est grâce à tous ceux qu’elle a réussi à mobiliser, et qu’elle mobilise toujours, que le projet est devenu réalité et connaît le succès. C’est en appliquant la même vision d’entraide et de collaboration qu’elle aborde son engagement dans le conseil des élèves, dont elle assume la présidence cette année et grâce auquel elle contribue à la qualité de la vie étudiante.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Ayant entrepris son engagement étudiant bien avant son arrivée au secondaire, Frédérique Bordeleau a transformé son passage à l’école Pierre-Laporte en une occasion supplémentaire de contribuer à dynamiser la vie étudiante et de stimuler le sentiment d’appartenance des élèves à leur école. Pour cela, elle a entre autres agi comme représentante de classe, comme ministre de l’Environnement du Parlement étudiant, mais aussi comme déléguée à la Table unifiée des conseils étudiants et à l’Académie du développement durable, où elle a piloté la mise sur pied d’une campagne de sensibilisation. Douée pour l’écoute et la mobilisation, Frédérique n’hésite jamais à consulter ses pairs afin de trouver des solutions à diverses situations ou de mettre sur pied des projets rassembleurs. Convaincue qu’il faut lutter pour une meilleure justice sociale, elle a pris part à un colloque d’Amnistie internationale et à une collecte de fonds pour Haïti.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Nathan Hurteau


Polyvalente Marcel-Landry

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Autant dans sa communauté qu’à son école, Nathan Hurteau est reconnu comme un modèle d’engagement. À Iberville, il a régulièrement donné un coup de main au Centre d’action bénévole, a organisé des activités pour les personnes âgées, a participé à des campagnes de Centraide et à la guignolée, et a fait du bénévolat pour le carnaval d’hiver. À la polyvalente Marcel-Landry, en plus d’y avoir joué au football cinq saisons et entraîné une équipe de plus jeunes, il a animé presque tous les types de galas et d’événements, a fait du tutorat auprès d’élèves plus faibles et a fait renaître la radio étudiante et de nombreuses activités du midi à titre de président du conseil des élèves. Tout cela, Nathan l’a réalisé avec l’ambition de changer les choses et de repousser les barrières. Humblement, il voit son engagement comme une manière de redonner à sa communauté et à son école tout ce qu’il a pu recevoir d’elles.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Voyage humanitaire à Haïti


École Sainte-Famille/Aux Trois-Chemins

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Rien de tel que de sortir de sa zone de confort pour réaliser que malgré les découragements et les nombreux défis à surmonter, il est toujours possible de réussir si on y met des efforts. C’est ce qu’ont volontairement fait des élèves de l’école secondaire Sainte-Famille/aux Trois-Chemins en prenant part à un voyage humanitaire à Haïti en février 2016. S’ils souhaitaient offrir leur aide, ils ont aussi trouvé dans cette expérience une manière de s’épanouir et de se découvrir. Pour vivre cette aventure de deux semaines, il leur a fallu plus d’un an de préparation. Une année à amasser les 26 000 $ nécessaires au voyage et à la réalisation de projets sur place : livres, médicaments, fournitures scolaires, jeux, vêtements et outils pédagogiques ont ainsi été entassés dans une douzaine de valises afin d’être distribués à la population haïtienne qui en a grandement besoin.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Brigade NOEL


École secondaire du Versant

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis l’implantation de la Brigade NOEL (Nous On Est Là!) à l’école secondaire du Versant, les dénonciations de situations d’intimidation ont augmenté de 20 %, contribuant à ramener un sentiment de sécurité à l’école. Des retombées spectaculaires quand on sait que les principaux artisans de ce projet sont les élèves eux-mêmes. Composée de 14 élèves de la 3e à la 5e secondaire, la Brigade a pour mission de venir en aide aux jeunes qui vivent des moments difficiles ou des relations conflictuelles. Formés à la relation d’aide, les bénévoles de la Brigade peuvent ainsi détecter des signes de détresse, répondre aux confidences et diriger les élèves vers les bonnes ressources. Ils sont aussi aux premières loges lorsque vient le temps de mettre sur pied des semaines thématiques dont l’objectif est de sensibiliser à divers sujets.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Collecte de sang du PEI à l’ESHG


École secondaire Hormisdas-Gamelin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Apprenant que seulement 3 % des Québécois pouvant donner du sang passaient à l’action, des élèves du programme d’éducation internationale à l’école secondaire Hormisdas-Gamelin ont voulu pousser cette statistique à la hausse en organisant, avec la collaboration d’Héma-Québec, une collecte de sang le 6 février dernier. Pour faire de cet événement un succès, les élèves Justine Veilleux et Sabryna Laroche, responsables du projet, avaient amorcé leurs démarches dès le mois d’octobre précédent. Il n’y avait pas de temps à perdre pour réunir une équipe de bénévoles, planifier la logistique, élaborer le plan de communication et commencer à sensibiliser les gens de la communauté à l’importance d’un don de sang. Puis le jour J s’est finalement présenté. Tout était au point et, grâce à l’énergie déployée par l’ensemble des élèves bénévoles, 191 dons ont été acceptés.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Marc-André Labelle


École secondaire Mont-Bleu

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À son arrivée à l’école secondaire Mont-Bleu, il y a 12 ans, Marc-André Labelle s’est donné comme objectif de permettre au plus grand nombre possible d’élèves d’avoir la chance de se joindre à une équipe sportive. Car il est convaincu qui si un élève est heureux et fier de pratiquer un sport à son école, il y restera et réussira ses études. Aujourd’hui, le technicien en sports et loisirs est parvenu à faire passer le nombre d’équipes sportives de 9 à 27, impliquant ainsi près de 400 élèves chaque année. Le succès régional de ces équipes, appelées les Panthères, est tel qu’un programme de mini-Panthères est en train de prendre forme dans les écoles primaires. Et comme il est impensable pour Marc-André que des soucis financiers empêchent des élèves de représenter leur école à des compétitions, il est toujours volontaire pour piloter une campagne de financement ou pour faire appel à ses contacts pour obtenir commandites et subventions.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

ESGVert


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

« Et si on prenait en main la protection de notre environnement? » Voilà ce qu’ont dû se dire des élèves de l’école secondaire Grande-Rivière lorsqu’ils ont décidé de se regrouper pour créer le comité ESGVert, dont la mission est de proposer, de gérer et de mettre en œuvre de nombreuses actions « vertes ». Que ce soit en redonnant vie à une serre abandonnée pour approvisionner le café étudiant en légumes, en orchestrant une campagne de sensibilisation au gaspillage d’eau et d’électricité, en encourageant l’installation de deux fontaines d’eau adaptées au remplissage de bouteilles, ou en élaborant le projet d’une plantation d’arbres dans la cour d’école, le comité ESGVert a largement prouvé sa valeur et sa capacité à amorcer le changement. Peu importe l’activité, le comité s’est donné comme mandat d’éveiller l’ensemble des élèves et du personnel de l’école à l’importance de réduire leur empreinte environnementale.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Samuel Asselin-Laflamme


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Ayant un trouble du spectre de l’autisme, Samuel Asselin-Laflamme a dès son primaire été une cible facile pour les moqueries, et son passage au secondaire n’a rien amélioré. Mais l’élève de l’école secondaire Grande-Rivière avait un seul objectif en tête : obtenir son diplôme. Au fil des ans, grâce à sa grande organisation, à sa participation aux ateliers de rattrapage et à sa persévérance, il a amélioré ses notes, a réussi les cours essentiels et a finalement pu passer de l’adaptation scolaire au cheminement régulier de 5e secondaire. Pour un élève comme Samuel, voilà un exploit extraordinaire. Pendant cette véritable ascension, il a appris à s’accepter comme il était, et à accepter l’incompréhension des autres à son égard. Ainsi, quand il en a l’occasion, comme dans le club de mangas ou dans celui d’Amnistie internationale, il explique son état, tisse des liens et parvient à gagner le respect de ses pairs.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Lena Côté


École Sainte-Famille/Aux Trois-Chemins

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Arrivée de Russie à l’âge de deux ans dans les bras de ses parents québécois d’adoption, Lena Côté a dès lors laissé paraître des troubles de développement. À l’école, ces troubles ont au fil des ans engendré des retards de plus en plus importants. Pourtant, malgré ses difficultés d’apprentissage et de langage, Lena n’a jamais souhaité abandonner. Au secondaire, elle est devenue une jeune fille fonceuse, a commencé à s’impliquer et a poussé l’audace jusqu’à réaliser avec succès des stages en entreprise. S’entêtant à dompter ses bêtes noires que sont le français et les mathématiques, l’élève de l’école secondaire Sainte-Famille/aux Trois-Chemins a aussi surpris en effectuant un voyage de coopération en Haïti, en se joignant à la troupe de théâtre de l’école et en participant à l’organisation de diverses sorties, prouvant à tous qu’elle pouvait prendre sa place.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Élodie Boucher


École secondaire du Versant

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Adolescente discrète et timide, Élodie Boucher n’avait jamais voulu se faire remarquer, préférant rester en retrait plutôt que de prendre part à des activités. Puis, un jour, malgré une présence irrégulière à l’école en raison de migraines sévères et récurrentes, qui l’avaient forcée à prendre du retard dans ses matières, elle s’est laissé tenter par l’aventure des projets parascolaires, ce qui a aussitôt stimulé sa persévérance scolaire. De fil en aiguille, elle s’est jointe à la Brigade NOEL, qui organise des semaines thématiques, et au Comité Solidarité, qui sensibilise les élèves aux enjeux environnementaux. En agissant ainsi, Élodie s’est ouverte aux autres et s’est fait de nouveaux amis. Grâce à leur aide et à leur soutien, elle a pu rattraper ses retards, améliorer grandement ses notes dans plusieurs matières et prendre confiance en elle. Aujourd’hui, elle regarde la vie avec optimisme.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Lianna Rees


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Plutôt introvertie à son entrée au secondaire, Lianna Rees a rapidement gagné en confiance à travers ses nombreux engagements pour devenir aujourd’hui, à l’aube de son passage aux études supérieures, un modèle positif pour plusieurs élèves de l’école secondaire Grande-Rivière. Largement impliquée dans le conseil des élèves, organisant des activités et chapeautant de nombreux projets, l’adolescente a toujours souhaité, à travers son action, faire éclore chez chaque élève un sentiment d’appartenance enthousiaste vis-à-vis de l’école. Militante active au sein du Club des alliés, elle s’est ainsi fait remarquer pour ses slams engagés qui dénoncent les préjugés, le sexisme et l’homophobie. Bénéficiant d’une grande influence auprès de ses pairs et des autorités scolaires, elle n’a jamais hésité à prendre la parole afin d’amener des changements et de mobiliser les gens autour d’un projet commun.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Jeanne Rieux


École Sainte-Famille/Aux Trois-Chemins

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Croire qu’un handicap visuel et une dysphasie sont assez pour empêcher Jeanne Rieux de déployer son plein potentiel, c’est sans doute mal connaître cette élève de l’école secondaire Sainte-Famille/aux Trois-Chemins. Faisant preuve d’une grande force de caractère, Jeanne profite de toutes les occasions pour mettre ses compétences à profit. Voyage humanitaire à Haïti, projet de maison hantée dans sa communauté, service de repas gratuits à son école, bénévolat auprès de personnes âgées, Jeanne cherche systématiquement à faire le bien autour d’elle. Son leadership naturel lui a permis de monter en grade au sein de son corps de cadets, se voyant ainsi confier de plus en plus de responsabilités. Il faut aussi savoir qu’elle tire son épingle du jeu assez brillamment lors des concours de tir à la carabine, et ce, malgré son handicap visuel. Comme quoi rien ne l’arrête!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ


École secondaire du Versant

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Travailler à développer l’ouverture d’esprit chez les jeunes et l’acceptation des différences, apprendre à comprendre les autres et à démystifier les tabous qui touchent les élèves, voilà ce qui motive Valérie Malette à poursuivre ses engagements parascolaires au sein de l’école. Membre fondatrice de la Brigade NOEL, dont elle est devenue la présidente, l’élève de l’école secondaire du Versant agit ainsi à titre de pair aidant, contribuant à faire de son école, par diverses interventions et l’organisation de semaines thématiques, un milieu de vie agréable pour tous. Dynamique et dotée d’un fort sens de l’initiative, elle montre aussi son souci de l’autre par son implication dans le comité Solidarité, qui encourage le bénévolat dans la communauté environnante. Cela l’a amené à offrir son temps à Patrimoine canadien et à la Fondation québécoise du cancer.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Tyler La Salle


École secondaire Sieur-de-Coulonge

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Quand Tyler La Salle a fait le constat qu’il manquait d’activités dans sa communauté, il s’est dit que le meilleur moyen d’en avoir était de les organiser. Mais comme il ne pouvait tout faire seul, il a eu l’idée de créer un comité de jeunes qui permettrait à d’autres adolescents énergiques comme lui de contribuer à l’animation de son patelin. Tout cela s’est passé en 2014 alors que Tyler n’avait que 14 ans. Depuis, plusieurs jeunes ont suivi son exemple. À l’école secondaire Sieur-de-Coulonge qu’il fréquente, Tyler a aussi souhaité s’impliquer. Ayant été victime d’intimidation à une certaine époque, il a cru bon de mettre sur pied un groupe d’entraide permettant aux jeunes aux prises avec des situations difficiles d’échanger et ultimement d’obtenir de l’aide. Le groupe, qui compte maintenant 14 bénévoles, organise également des événements abordant divers problèmes vécus par les élèves.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Éric Labonté


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dans une école secondaire comme celle de Grande-Rivière, qui compte 1850 élèves et membres du personnel, il y a beaucoup de monde à sensibiliser aux enjeux environnementaux. Surnommé Monsieur Environnement, Éric Labonté, technicien en travaux pratiques, s’affaire justement à cette tâche avec optimisme et conviction. Tous les jours, aux heures de repas, il passe de table en table pour vérifier que les bonnes habitudes de recyclage sont maintenues. Et ce n’est qu’une de ses contributions. Il n’hésite jamais à trier les déchets afin de s’assurer qu’aucune matière recyclable n’emprunte la route du dépotoir. Grâce à ses efforts, le compostage a pris racine à l’école, les bacs de recyclage ont été renouvelés et leur nombre a augmenté, les effets scolaires non désirés sont récupérés et redistribués aux moins bien nantis, et des visites de centres de tri ont été organisées pour les élèves.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Isabelle Girard


École Providence/J-M. -Robert

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour une école éloignée des grands centres urbains, les occasions de s’exposer à de nouvelles cultures et de s’ouvrir sur le monde sont souvent moins nombreuses. Isabelle Girard a donc choisi de remédier à la situation en proposant aux élèves de l’école Providence/J.M.-Robert des projets qui les amènent à voir leur environnement immédiat sous un autre aspect tout en se découvrant eux-mêmes. En plus de piloter divers projets musicaux, dont le spectacle de Noël et le gala de fin d’année, et de collaborer à des événements-bénéfice locaux, l’enseignante a mis sur pied le Club des passions, grâce auquel les élèves animent des ateliers sur des sujets qui les passionnent comme la robotique, la mécanique et la danse. Son ambition est simple : voir les yeux de ses élèves s’illuminer de fierté au moment où ils prennent conscience de leur potentiel et de tout ce qui s’offre à eux.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Sylvie Paul


École Sainte-Famille/Aux Trois-Chemins

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis 10 ans, Sylvie Paul remue chaque année ciel et terre dans le but de dénicher pour quelque 120 élèves, souvent étiquetés comme décrocheurs potentiels en raison de leurs difficultés scolaires, un milieu de stage stimulant. Armée de sa détermination légendaire, l’agente de développement de l’école secondaire Sainte-Famille/aux Trois-Chemins sillonne la région pour aller à la rencontre de gens d’affaires et les convaincre de faire confiance à ses jeunes, de les prendre avec eux et ainsi de contribuer à leur réussite scolaire. C’est également en passant du temps avec les élèves, en apprenant à les connaître, en découvrant leurs champs d’intérêt et en faisant le lien avec leur famille, qu’elle parvient à créer des maillages bénéfiques élèves-stages. Offrant un soutien de tous les instants aux élèves, elle est devenue une véritable source d’inspiration et un vrai modèle de persévérance.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Simon Beaudoin


École secondaire Cité étudiante de la Haute-Gatineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Devant faire sa place tout en vivant avec un trouble du spectre de l’autisme, Simon Beaudoin a toujours visé l’intégration plutôt que l’exclusion. À son arrivée à l’école secondaire Cité étudiante de la Haute-Gatineau, il a refusé de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, préférant aller au-devant des autres pour gagner leur amitié et leur respect, chose qu’il est arrivé à réaliser malgré les difficultés initiales. Puis, souhaitant aussi voler de ses propres ailes sur le plan scolaire, il a dû mettre les bouchées doubles et développer une éthique de travail très rigoureuse pour poursuivre ses apprentissages. Aujourd’hui en 4e secondaire, il gagne quotidiennement en confiance et est même parvenu à dompter sa bête noire : les mathématiques. Cette assurance nouvelle lui a également permis de se faire remarquer lors de sa participation à la finale locale de Secondaire en spectacle.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Groupe d’entraide ESSC


École secondaire Sieur-de-Coulonge

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La période de l’adolescence génère pour ceux qui la traversent son lot de belles aventures, mais également une potentielle panoplie de problématiques : isolement, démotivation scolaire, conflits familiaux et entre pairs, intimidation, pression sociale, etc. C’est pour soutenir les adolescents de l’école secondaire Sieur-de-Coulonge dans cette période parfois houleuse que le Groupe d’entraide ESSC a vu le jour en septembre 2015. Depuis, grâce à la vigilance d’une brigade de jeunes « entraidants » qui détectent des besoins ou reçoivent des demandes en lien avec diverses problématiques, un pont est créé entre les élèves en difficulté et les ressources pouvant les accompagner. Parfois, en raison de leur écoute et de leur ouverture, les jeunes intervenants résolvent eux-mêmes des situations, ce qui les amène à avoir une influence plus que positive dans leur milieu.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Dominique Bomans


École secondaire Sieur-de-Coulonge

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Véritable passionnée d’activité physique et de mots, Dominique Bomans, en tant qu’enseignante de français, s’est donnée le mandat d’éveiller l’identité multiple des jeunes qu’elle côtoie, de leur servir de modèle et de leur donner une voix. Ainsi, si elle les pousse à courir, elle court avec eux; si elle les pousse à faire du vélo, elle en fait avec eux; si elle les pousse à exprimer leurs sentiments, elle en fait autant. Dans un milieu rural comme celui de l’école secondaire Sieur-de-Coulonge, cet engagement que prend l’enseignante vis-à-vis de ses élèves est devenu une source de motivation pour plusieurs, se traduisant tantôt par une implication dans le Grand défi Pierre Lavoie, tantôt dans le spectacle de slam De bouche à oreille ou encore dans l’activité Journalistes en herbe. Ce sont tous des projets pilotés par Dominique, qui toujours, peu importe le contexte, se donne à 100 % pour la réussite des jeunes.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Audrey Grenier


École secondaire Hormisdas-Gamelin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pendant que d’autres élèves profitaient des activités sportives ou culturelles offertes à l’école, Audrey Grenier se consacrait plutôt à des séances d’orthopédagogie et à des cours de rattrapage. Après avoir obtenu un diagnostic de dyslexie et de dysorthographie dès son primaire, l’adolescente a été frappée par la maladie en juillet 2015. Depuis, des douleurs permanentes liées à un kyste ovarien, des stases stercorales et des inflammations à l’estomac et à l’œsophage l’ont empêchée de dormir une seule nuit entière. Pourtant, malgré ses absences répétées à l’école secondaire Hormisdas-Gamelin, son état de santé ne lui a jamais servi d’excuse pour justifier un retard scolaire. Bien au contraire, sa persévérance naturelle la pousse à aller chercher de l’aide auprès de ses enseignants et de ses amis. Résultat? Elle parvient à maintenir des notes au-dessus de la moyenne dans plusieurs matières.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Marie-Andrée Laganière


École secondaire de l'Île

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pas plus haute que trois pommes, Marie-Andrée Laganière rêvait déjà de partir à l’étranger pour travailler dans un orphelinat et contribuer à améliorer le monde. Comme il lui a fallu attendre de grandir, c’est à l’été 2014 que l’élève au Programme d’éducation internationale de l’école secondaire de l’Île a pu passer à l’action en organisant un voyage de coopération au Sénégal. Parvenue avec une amie à amasser les 10 000 $ nécessaires au voyage, elle a en plus réussi à faire un don à un orphelinat local et à financer l’achat de matériel médical. Se disant passionnée par l’humain, elle a mis sur pied, en mémoire de sa grande amie Flavie récemment décédée du cancer, une vaste collecte de sang. Grâce à deux participations au Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer, elle avait auparavant contribué à recueillir plus de 18 000 $.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Gislain Mba Natadjom


École primaire et secondaire Sacré-Coeur

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Benjamin d’une famille camerounaise de cinq enfants, Gislain Mba Natadjom a compris très jeune qu’il fallait de la volonté et de la détermination pour atteindre ses rêves. Devenu, à force de labeur, enseignant et responsable du département de mathématiques d’une école de 900 élèves dans son pays natal, c’est le désir de relever de nouveaux défis qui l’a ensuite amené à s’établir au Québec. Aujourd’hui, au sein de l’école secondaire de Gracefield, il se donne la mission de convaincre ses élèves qu’ils sont les artisans de leur propre succès. Pour y parvenir, il utilise ses cours de maths, mais également l’enseignement de la couture en activité parascolaire. Mais c’est surtout en raison de son savoir-être et de son parcours peu banal, que Gislain, en plus de faire la promotion de la tolérance et du respect des différences, parvient à conduire ses élèves sur la route de la réussite.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Petits Gestes Monde Heureux


Polyvalente de l'Érablière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Grâce à leur projet Petits Gestes Monde Heureux, des élèves de la Polyvalente de l’Érablière prouvent qu’avec une simple attention, il est possible de générer beaucoup de bonheur. Que ce soit en fabriquant et en remettant un signet de vœux d’anniversaire aux élèves, en distribuant une collation-surprise ou un chocolat chaud lors d’une froide journée d’hiver, en affichant des réflexions sur le bonheur ou en déneigeant les voitures des enseignants à la fin des classes, la douzaine d’élèves à l’origine du projet, vivant par ailleurs tous avec une déficience intellectuelle, ont su au cours des derniers mois réjouir les cœurs des 1000 élèves et 200 membres du personnel de l’école. Par leur engagement volontaire, ils ont contribué à développer la compassion, l’entraide, le respect des différences et l’amitié partout autour d’eux.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Sébastien Landers


École primaire et secondaire Sacré-Coeur

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

S’il n’est pas rare d’apercevoir Sébastien Landers avec ses écouteurs sur les oreilles, ce n’est pas qu’il souhaite s’isoler des autres, mais plutôt qu’il se concentre sur ses études. Pourquoi? Parce que Sébastien est dysorthographique et dyslexique, ce qui nuit à sa concentration. Mais il en faut plus pour décourager l’élève de l’école secondaire de Gracefield, qui compte bien réussir ses études pour ensuite travailler en mécanique de véhicules légers. Car Sébastien aime les moteurs. En fait, il ne fait pas que les aimer, il vit pour les moteurs. Sa contribution à Expo-Sciences portera sur les voitures téléguidées. Et il s’est même fabriqué un meuble télé à partir de pièces automobiles. Malgré les difficultés, Sébastien ne dévie pas de ses objectifs et fait tous les efforts pour y parvenir, allant même jusqu’à refuser un voyage dans le Sud pour ne pas manquer d’école!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Charles Henrie


École secondaire Mont-Bleu

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Charles Henrie voit l’engagement scolaire comme une manière d’apporter, en mettant à profit son originalité et sa créativité, une touche de couleur dans le quotidien des autres élèves. Entre autres à titre de membre du conseil des élèves de l’école secondaire Mont-Bleu, Charles contribue à la mise sur pied de nombreux projets dont les festivités entourant diverses journées spéciales, le défi Têtes rasées de LEUCAN et une semaine multiculturelle. Puis il y a son implication dans la Brigade culinaire qui, en plus de lui permettre de développer ses habiletés de cuisinier, lui offre la possibilité d’agir socialement en préparant des repas qui sont remis à des organismes communautaires. Et Charles étant toujours volontaire, il n’est pas rare de l’apercevoir, le sourire aux lèvres, fabriquer des affiches ou monter des décors afin de donner un coup de main à qui le demande.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Livres Sans Frontière


École secondaire Hormisdas-Gamelin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire Hormisdas-Gamelin, pas question qu’un livre ne se retrouve au recyclage, ou pire, à la poubelle! Les membres du projet Livres sans frontière y veillent assidûment. Le projet consiste en une collecte de livres usagés, lesquels sont ensuite triés, empaquetés et expédiés à la Fondation Cultures à partager, qui elle, les achemine ensuite dans des écoles et des centres communautaires au Bénin, à Madagascar et en Guyane française, entre autres. Là-bas, des élèves peuvent apprendre à lire. Ici, on évite le gaspillage d’une précieuse ressource. En prime, on sensibilise toute une communauté. Une pierre. Trois coups!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Isabelle Martel


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Problèmes de consommation, déficit d’attention, troubles du comportement, anxiété, difficultés d’apprentissage, situations familiales difficiles… Les jeunes que côtoie Isabelle Martel traînent un bagage souvent trop lourd d’échecs et de revers. En vingt ans de carrière, cette éducatrice spécialisée qui travaille en adaptation scolaire à la Polyvalente de Normandin en a vu de toutes les couleurs. Mais au-delà des difficultés immenses, elle a vu aussi de grandes forces et des talents insoupçonnés. Pour les amener à prendre conscience de leur potentiel, elle multiplie les projets qui font jaillir ce qu’ils ont de meilleur et qui, pour plusieurs, contribuent à les maintenir à l’école et à leur faire entrevoir un avenir à la mesure de leurs rêves. Ce faisant, elle laisse une empreinte inaltérable sur leur parcours.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Génial!


École Aux Quatre-Vents

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Quand Cassandra Desroches a eu vent du « Grand Défi : Bâtir ma région », lancé par le Carrefour jeunesse-emploi de sa région, l’entrepreneure en elle s’est aussitôt sentie interpellée. À ce moment en 4e secondaire à l’école aux Quatre-Vents de Bonaventure, en Gaspésie, la jeune fille a décidé d’en profiter pour faire vivre aux autres élèves de son école un événement scientifique ludique dont ils se souviendraient longtemps. Tenu en avril dernier, le projet Génial!, inspiré de l’émission du même nom diffusée à Télé-Québec, a connu un franc succès, faisant dire à de nombreux élèves que jamais ils n’auraient cru les sciences aussi amusantes.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Karine Lévesque


École Louis-Joseph-Papineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Enseigner en adaptation scolaire dans une école obtenant l’indice de défavorisation le plus élevé comporte sans aucun doute sa bonne part de défis. Pour Karine Lévesque, enseignante à l’école Louis-Joseph-Papineau, cela représente tout simplement une belle occasion de mettre sa créativité à profit pour stimuler la motivation scolaire des élèves et les amener sur le chemin de la réussite. Une créativité qui prend entre autres la forme de la Brigade verte, des Jardins des patriotes et du projet Art-terre, de la friperie, de la récupération de matériel scolaire ou du projet Croque-livres.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Coralie Robertson


Cité étudiante Roberval

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour Coralie Robertson, l’engagement est un levier vers l’équilibre et le mieux-être. Sportive, menant mille et un projets de front, axée sur les résultats, elle ne ménage aucun effort pour atteindre ses objectifs. Finissante de la Cité étudiante Roberval, elle est active et présente une imposante feuille de route. Pourtant, Coralie avoue ne pas avoir toujours eu cette soif d’accomplissement. Au début de son parcours au secondaire, elle fuyait le sport, donnait rarement son 100 %, se contentait de moins. Lucide, elle a choisi de s’éloigner de l’influence négative de certains membres de son entourage pour prendre son envol. Pour elle, la satisfaction du devoir accompli aura permis une double révélation : de ses capacités d’abord, puis du sentiment grisant que procure le fait de donner de son temps.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Natalie Rhéaume


École secondaire Hormisdas-Gamelin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire Hormisdas-Gamelin, Natalie Rhéaume travaille avec la clientèle la plus difficile de l’école, les élèves en parcours adapté. Mais ce n’est pas un hasard si le mandat, qui peut sembler insurmontable pour plusieurs, a été confié à l’éducatrice spécialisée de 38 ans. Les ados, elle les adore! Jeune, on la surnommait déjà Mère Térèsa. Elle avait ce don particulier pour écouter et aider ses ami(e)s en difficulté de la Maison des jeunes qu’elle fréquentait. Aujourd’hui, « Mère Natalie » engage toute sa présence, son énergie et sa personnalité au service des ados qu’elle accompagne. Pour elle, faire une différence dans la vie des jeunes n’est pas un vœu pieux. C’est une réelle mission dans laquelle elle s’investit au quotidien. Et ce, depuis vingt ans.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Victoria Dupont


Collège Jean de la Mennais

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Élève brillante du Collège Jean de la Mennais, impliquée dans mille et un projets, sportive déterminée et combative, tout allait au rythme de Victoria Dupont jusqu’à ce qu’un banal ballon de soccer, reçu violemment en plein visage le 23 août 2015, vienne tout chambouler. C’est ainsi qu’à l’aube de sa dernière année du secondaire, l’adolescente a dû tout mettre de côté et apprendre à vivre avec des maux de tête douloureux et constants. Malgré tout, et bien que Victoria ne soit pas encore totalement remise, son attitude positive et sa persévérance lui ont permis de rattraper le retard dans ses études, et elle envisage maintenant de terminer son secondaire avec succès.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

La Fresque des trois valeurs


École secondaire Camille-Lavoie

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

L’accueil. La courtoisie. L’empathie. Telles sont les trois valeurs qui animent les élèves et le personnel de l’école secondaire Camille-Lavoie. Elles servent aussi de trame de fond à un ambitieux projet visant à dynamiser le centre social du bâtiment : une fresque originale et colorée, réalisée avec des médias bi et tridimensionnels, créée par trois élèves de cinquième secondaire. En plus de vivifier un espace entièrement destiné aux jeunes, ce véritable chef-d’œuvre rappelle à tous les fondements du projet éducatif de l’établissement. Un précieux héritage que le trio d’artistes laissera derrière lui à la fin de l’année, mais voué à perpétuer des valeurs qui, elles, demeureront bien vivantes entre les murs de l’école.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Comité Sopar


École secondaire De Rochebelle

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis cinq ans, une trentaine d’élèves de l’École secondaire De Rochebelle prouvent hors de tout doute qu’il est possible d’agir localement pour aider à changer les choses à l’autre bout de la planète. Par l’entremise du Comité Sopar (ce qui signifie « Société de partage »), ils amassent chaque année des fonds qui servent à construire des puits dans des régions rurales et défavorisées du sud de l’Inde, parvenant ainsi à faciliter l’accès à l’eau potable pour des villages entiers. Jusqu’à présent, ces élèves ont financé la mise en place d’une vingtaine de puits, et ils ne comptent pas s’arrêter là!




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Répercu-sons


Polyvalente Jean-Dolbeau (Le Tournant)

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Faire découvrir un instrument de musique méconnu à des jeunes du primaire tout en apprenant la menuiserie et la gestion d’une petite entreprise : voilà le triple défi qu’ont relevé avec brio huit élèves de l’option menuiserie du pavillon Le Tournant, à la polyvalente Jean-Dolbeau. Sous l’impulsion de leur enseignant, ils ont retroussé leurs manches et se sont lancés dans la fabrication de cajòns, un instrument à percussion d’origine péruvienne qui consiste en une boîte de bois sur laquelle on frappe pour créer différentes sonorités. Après quelques mois seulement, ils en ont construit une trentaine et les ont remis aux élèves d’une école primaire de la région. En plus d’avoir fait des heureux, les apprentis menuisiers ont pu approfondir la connaissance de leur art, mais aussi intégrer différentes notions scolaires, comme le calcul et la prise de mesures. Un projet riche en répercussions!




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Brigade culinaire


École secondaire Mont-Bleu

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Au sein de la Brigade culinaire de l’École secondaire Mont-Bleu, une vingtaine d’élèves cuisinent pour le plaisir et… pour faire une différence dans leur milieu. Ces élèves de la 1re à la 5e secondaire se sont engagés à participer à 24 ateliers culinaires pour en apprendre davantage sur les saines habitudes de vie et la diversité des aliments. Regroupés en équipes, ils relèvent des défis dont les retombées profitent à la communauté : cuisiner le repas bénéfice de l’équipe de football de l’école ou confectionner 200 sacs de soupe pour les organismes communautaires de la région, par exemple. Apprentissages, fierté et dépassement de soi sont au rendez-vous!




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Magasin du monde


École de la Magdeleine

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dans la société d’abondance où nous vivons, nous avons perdu le réflexe de nous questionner quant à la provenance des aliments qui se trouvent sur notre table. Au cœur du projet Magasin du monde de l’École de la Magdeleine, initialement mis sur pied par deux élèves en 2011, se trouve justement la sensibilisation quant aux effets de notre consommation quotidienne. En offrant des produits équitables, pour lesquels les producteurs reçoivent un juste prix, Magasin du monde invite à la consommation responsable en plus de contribuer, grâce à ses profits, au financement de projets de développement international.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Laura Doyle Péan


École secondaire De Rochebelle

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Si la formule pour inventer du temps existe, Laura Doyle Péan l’a certainement utilisée à maintes reprises. Car en la voyant réussir à jongler aussi habilement entre ses études, ses nombreux comités, ses articles dans le journal étudiant, ses entraînements sportifs avec l’équipe de cheerleading, ses répétitions musicales pour l’harmonie et le stage band, son réseau social et ses emplois à temps partiel, tout cela en maintenant une moyenne générale autour de 92 %, on a l’impression que l’élève de 4e secondaire à l’École De Rochebelle réussit parfois à étirer ses journées.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Marie-Anne Doucet


École secondaire Curé-Hébert

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La tête bouillonnante d’idées, Marie-Anne Doucet fait partie de ces personnes qui se lancent corps et âme dans les projets qu’elles entreprennent. Cette finissante de l’école secondaire Curé-Hébert cumule les engagements scolaires et communautaires afin de mieux se connaître et de se surpasser. Ainsi mue par le désir d’avancer, elle mène avec une belle intensité chacune de ses initiatives. Prendre part à des projets entrepreneuriaux à l’école, monter une pièce de théâtre, rédiger des articles pour le journal étudiant, prodiguer de l’aide aux devoirs auprès de jeunes du primaire, pratiquer son sport, le taekwondo, ou encore faire du bénévolat pour différentes causes… Elle se donne à fond.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Megan Latourelle


École secondaire Cité étudiante de la Haute-Gatineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À la Cité étudiante de la Haute-Gatineau, Megan Latourelle carbure à l’engagement. Ce qui motive cette élève de 4e secondaire? Faire de son école un milieu de vie agréable, stimulant et divertissant. Pour cela, elle investit son temps, son énergie et sa créativité afin de concevoir et d’animer des activités de toutes sortes dans l’école, toutes plus amusantes et rassembleuses les unes que les autres. De Secondaire en spectacle au Grand rassemblement des sportifs, en passant par la journée « casquette », la journée « rétro-hippie » et la parade de mode de costumes d’Halloween, les jeunes de la Cité étudiante ne sont pas prêts de s’ennuyer avec Megan!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Laurie Bouliane


École secondaire Camille-Lavoie

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La musique, Laurie Bouliane est tombée dedans quand elle était petite. Cette enseignante en musique à l’école secondaire Camille-Lavoie joue depuis son tout jeune âge. Guidée par un père professeur et dotée d’une passion pour la guitare, elle s’est tout naturellement dirigée vers l’enseignement de la musique, qui s’est imposé comme la voie à suivre. Mais au-delà de sa tâche, Madame Laurie s’investit avec constance auprès des élèves. À un rythme soutenu, elle produit plusieurs spectacles annuellement et tisse des liens solides avec ses jeunes. Si bien que d’année en année, ils sont de plus en plus nombreux à s’inscrire à ses cours. Ce faisant, elle contribue à garder la musique vivante entre les murs de son école, au bonheur des élèves et de ceux qui ont le plaisir de les entendre jouer.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Maryse Cousineau


Horizon Jeunesse

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour passer plus de 30 ans à travailler auprès de jeunes vivant avec des difficultés scolaires et personnelles, et être encore aussi engagée à l’égard de ce métier, il faut à coup sûr faire preuve d’une grande capacité d’adaptation et d’une forte résilience, le tout assaisonné d’une bonne dose de folie. C’est à peu de mots près comment Maryse Cousineau décrit la recette de sa longévité dans le milieu de l’enseignement. Éducatrice spécialisée de l’École secondaire Horizon Jeunesse auprès d’élèves dysphasiques, elle voue une passion sincère à tous ces jeunes qui croisent son quotidien année après année.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Richard Groulx


École secondaire Des Lacs

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

En arrivant à la retraite, Richard Groulx a réalisé un grand rêve : celui d’œuvrer auprès des adolescents. D’abord comme surveillant d’élèves à l’École secondaire Des Lacs, puis comme entraîneur de l’équipe de football de l’école, entraîneur de l’équipe de hockey, surveillant du local de musique et professeur de guitare. Richard a même fondé un groupe avec des élèves de l’école, Xception, dont le 2e album vient d’être lancé. Véritable touche-à-tout, Richard assure également la technique lors des différentes activités à l’école et a accompagné un groupe de 30 élèves en Italie. Homme passionné et engagé, un prix de reconnaissance porte maintenant son nom.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Emrick Doucet


École secondaire Curé-Hébert

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Lire et écrire. Des compétences incontournables pour réussir. Or, pour Emrick Doucet, acquérir ces compétences aura été un défi de tous les instants depuis ses premiers pas à l’école. Ce finissant de l’école secondaire Curé-Hébert doit en effet composer avec une dyslexie-dysorthographie mixte et sévère. Lire et comprendre des consignes, décoder des textes, composer des phrases, écrire des messages textes ou des statuts sur les réseaux sociaux… Autant de gestes courants du quotidien qui sont, pour lui, de petites victoires. Des victoires qui l’auront mené jusqu’à l’obtention de son diplôme d’études secondaires et qui lui auront ouvert la voie vers le collégial.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Sarah Martineau


École secondaire Des Lacs

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Si la moyenne générale de Sarah Martineau, élève de 5e secondaire à l’École secondaire Des Lacs, s’inscrit aujourd’hui autour de 78 %, il n’en n’a pas toujours été ainsi. À son arrivée au secondaire, ses difficultés scolaires étaient telles que Sarah a failli tout abandonner. Quand elle a appris qu’elle devait reprendre sa 4e secondaire, la jeune fille a décidé que c’en était assez. Refusant de « rester en arrière », elle a enfin accepté d’utiliser les moyens mis à sa disposition pour réussir : récupération sur l’heure du midi, ordinateur personnel, cours privés à la maison. Aujourd’hui, ses résultats scolaires impressionnent et la jeune fille envisage même des études en droit!




LAURÉATAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Naomi Labbé


École secondaire du Plateau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Jusqu’au printemps 2011, Naomi Labbé fréquentait l’école dans un but de socialisation et non d’apprentissage. Car jusque-là, une maladie insidieuse en faisait une personne prisonnière de son corps, incapable de parler, clouée à un fauteuil roulant adapté, obligée de porter un corset et une mentonnière pour maintenir son corps. Il aura fallu une nouvelle médication pour que Naomi s’éveille à la vie, prenne le contrôle de son corps et se mette à mener une vie normale. Et la voilà aujourd’hui âgée de 19 ans, sur le point d’obtenir son diplôme à l’École secondaire du Plateau et rêvant de devenir éducatrice spécialisée.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Mohamed-Ali Taleb


Saint-Laurent

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

En raison d’un trouble sévère du langage, Mohamed-Ali Taleb a fait son entrée à la maternelle alors qu’il ne parlait pas encore. C’est seulement vers six ans que tout a commencé à débloquer pour lui. Puis, au fil des années, à grand renfort d’orthophonistes, d’orthopédagogues, d’ergothérapeutes et d’éducateurs spécialisés, et grâce à une mère et à un père grandement déterminés, le garçon a rattrapé le temps perdu, a pris sa place malgré sa différence et s’est hissé parmi ceux qui réussissent très bien. Un parcours dont l’élève de 2e secondaire à l’École secondaire Saint-Laurent peut être fier.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Colloque philo pour ados


École secondaire les Etchemins

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dans l’imaginaire collectif, la philosophie évoque Socrate, Platon et les cours du cégep. À l’École secondaire Les Etchemins, on voit la philosophie tout autrement. En 2013, des jeunes ont choisi de mettre sur pied le Colloque philo pour ados et d’y réunir des jeunes passionnés de dialogue philosophique. Tenue les 14 et 15 avril derniers, la 3e édition de cet événement a regroupé plus de 350 élèves issus de quatre écoles, dont une de la Belgique. Comme quoi le désir d’avoir des échanges philosophiques menant à la construction de la pensée critique trouve un écho au Québec et au-delà.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Les jardins des patriotes


École Louis-Joseph-Papineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

« Et si nous n’avions plus accès à des supermarchés, que ferions-nous? » C’est à quelques mots près la question qu’a posée en début d’année scolaire l’enseignante Karine Lévesque aux élèves de sa classe d’adaptation scolaire et de formation préparatoire à l’emploi de l’École secondaire Louis-Joseph-Papineau. « On produirait nous-mêmes des aliments! » ont-ils lancé en cœur. C’est donc ce qu’ils ont décidé de faire en élaborant le projet Les jardins des patriotes, un vaste potager urbain qui prendra forme sur les terrains de l’école dès ce printemps et qui aura comme objectif de favoriser l’autonomie alimentaire de la population du quartier Saint-Michel, à Montréal.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Parlement scolaire


École secondaire Sieur-de-Coulonge

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire Sieur-de-Coulonge, les élèves ont formé un gouvernement scolaire qui surprend par son efficacité à mobiliser les jeunes de l’école. Premier ministre, vice-premier ministre, ministres, sous-ministres et députés, tous élèves de la 1ère à la 5e secondaire, se partagent les rôles afin de soumettre de nouveaux « projets de loi » dans l’école, créer des activités rassembleuses, participer aux décisions de leur milieu et communiquer avec les différentes instances. Le résultat de cette initiative? Un sentiment d’appartenance de plus en plus grand et des élèves de plus en plus engagés!




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Semaine québécoise de la déficience intellectuelle


École secondaire de l'Odyssée / Dominique-Racine

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La différence, les élèves et le personnel de l’école secondaire de l’Odyssée / Dominique-Racine la vivent tous les jours. En effet, près de 60 jeunes fréquentent le Centre Ressources, une aile où l’enseignement est adapté au rythme de jeunes ayant des besoins particuliers. Ces jeunes, qui doivent composer entre autres avec un handicap physique, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle, y côtoient au quotidien les élèves du « régulier ». L’intégration y est une valeur, un mode de vie. Et quand arrive la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, le mot « intégration » prend tout son sens. Se déploient alors nombre d’activités pour encourager les jeunes à célébrer leurs différences, mais aussi à voir leurs ressemblances. Au programme : activités sportives, partage d’expériences, projets artistiques et entrepreneuriaux, activités sociales… Bref, une myriade de raisons de s’unir et de se comprendre.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Bianca Smith


École secondaire De Rochebelle

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire De Rochebelle qui compte plus de 70 nationalités et qui a accueilli, depuis janvier dernier, 16 jeunes immigrants fraîchement débarqués, la présence d’une agente interculturelle telle que Bianca Smith qui, par sa créativité, son énergie et sa joie de vivre, vient faciliter l’intégration de tous ces élèves et même de leur famille, est largement souhaitée et souhaitable. Entre les visites à la cabane à sucre et au Carnaval, le rallye dans le Vieux-Québec et la pêche sur glace, le band de musique et les vidéos informatives, il y a aussi l’encadrement tant du point de vue scolaire que social et culturel. Autant d’éléments qui font de ses interventions un succès!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Diane Tremblay


École Jean-Gauthier

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

L’école Jean-Gauthier ne serait pas ce qu’elle est sans la présence de Diane Tremblay. Depuis huit ans, cette ouvrière d’entretien contribue non seulement à garder l’établissement propre, mais le façonne en y réalisant, entre autres, des travaux de peinture. C’est un peu grâce à elle que les murs de l’école arborent des teintes à l’image des jeunes qui la fréquentent. Mais au-delà de ses tâches de maintenance, Diane Tremblay est aussi une confidente, une complice pour les jeunes et pour l’ensemble du personnel. Qu’il s’agisse de superviser la location des gymnases, d’accompagner les élèves lors de voyages scolaires, de monter des décors en vue d’un spectacle ou encore de mettre la main à la pâte pour des événements tels que le Grand Défi Pierre Lavoie, Diane Tremblay participe à la vie de l’école, la nourrit, la rend chaque jour un peu plus belle.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Julie Falardeau


Polyvalente Nicolas-Gatineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Julie Falardeau enseigne en adaptation scolaire à la Polyvalente Nicolas-Gatineau. Ses élèves, qui ont 15-16 ans, présentent plusieurs difficultés : déficience intellectuelle, dyslexie, dysphasie, problèmes de comportement, perte de motivation, etc. Plusieurs n’ont pas réussi à obtenir l’équivalent d’une sixième année du primaire. Si les besoins de ses élèves sont diversifiés, Julie a néanmoins su mettre le doigt sur ce qui favoriserait leur développement. Grâce à des sorties et à différents projets qu’elle réalise à l’école et dans le milieu, les jeunes à qui elle enseigne apprennent à se connaître, à découvrir leurs propres intérêts et compétences, à prendre confiance en eux.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Victor Daignault


Séminaire Saint-François

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Élève brillant, musicien talentueux et organisateur à l’approche rassembleuse, Victor Daignault considère son passage au secondaire comme une période d’effervescence personnelle où tout était possible. Élève de 5e secondaire au Séminaire Saint-François, il y a été président de classe, membre de l’équipe de natation et d’ultimate Frisbee, tromboniste et bassiste lors de nombreux événements, bénévole pour l’aide aux devoirs, responsable des activités musicales et bien plus encore. Tout cela, il l’a fait pour le plaisir et par conviction, mais surtout avec la volonté de contribuer à dynamiser son milieu de vie et à inciter d’autres élèves à lui emboîter le pas.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Mel-Lyna Cadieux


École secondaire Jacques-Rousseau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Tous les enfants, ou presque, aiment les animaux. Mais ils sont peu à les aimer au point de s’engager bénévolement pour défendre leurs droits, sensibiliser et informer les gens quant à leurs conditions de vie parfois déplorables, organiser des collectes de matériel ou d’argent pour des refuges animaliers et faire signer des pétitions pour dénoncer des situations inquiétantes. C’est pourtant la voie qu’a choisi d’emprunter depuis cinq ans Mel-Lyna Cadieux. Maintenant âgée de 17 ans, l’élève de 5e secondaire à l’école Jacques-Rousseau ne manque jamais une occasion pour tenter d’améliorer le sort d’animaux délaissés ou maltraités.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Marc-André Houde


École secondaire de l'Odyssée / Dominique-Racine

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Le goût de l’engagement, Marc-André Houde l’a depuis le primaire. Une présentation donnée à son école par le Club Octogone Laterrière aura suscité chez lui l’étincelle. Depuis, il multiplie les projets qui l’amènent à se sentir utile, à propager le bonheur, à animer la vie de sa communauté, tant auprès des jeunes que des aînés. Entre ses fonctions au conseil d’administration du Club Octogone de sa région, notamment à titre de vice-président des activités et de vice-président voies et moyens, son dévouement auprès de la Maison des jeunes de Laterrière, sa participation au gouvernement étudiant et à l’équipe bigénération de son école, cet élève de troisième secondaire à l’Odyssée / Dominique-Racine réussit son parcours scolaire, joue du trombone et parvient à garder, malgré un agenda chargé, un équilibre impressionnant.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Michelle Laflamme


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Le directeur de Michelle Laflamme dit qu’elle est un « popcorn discipliné ». C’est qu’en fait, elle déborde d’une énergie sans pareil, mais elle fait aussi preuve d’une grande discipline pour réaliser chacun de ses projets. Inscrite en secondaire 5 à l’École secondaire Grande-Rivière, en Outaouais, Michelle a de nombreux intérêts. La musique, le Conseil des élèves, l’animation d’évènements, divers comités de finissants, le Conseil d’établissement de l’école, le bénévolat, notamment pour accueillir les élèves de première secondaire, en début d’année, l’équipe de cheerleading : voilà quelques-uns des projets auxquels Michelle se consacre!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Anne-Sophie Robinson


École Le Bois-Vivant

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Ce n’est facile pour personne de se savoir différent. C’est probablement encore plus difficile si on vit cela au moment où l’on fait le grand saut vers l’adolescence, le passage du primaire au secondaire. Mais lorsque l’on affiche une belle force de caractère, que l’on est prêt à tout pour relever les défis et repousser ses limites, toutes les difficultés deviennent plus faciles à affronter. C’est ainsi qu’Anne-Sophie Robinson, une jeune fille de 13 ans dyslexique et dysorthographique, élève de 1re secondaire à l’école Le Bois-Vivant à New Richmond en Gaspésie, a choisi d’accepter ses différences et de faire face à la vie.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Angie Di Tomasso-Perry


École Chomedey-De-Maisonneuve

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Toute jeune, Angie Di Tomasso-Perry se sentait déjà différente des autres, un peu marginale. Elle rechignait à se plier au modèle métro-école-dodo imposé, selon elle, à tous les jeunes. Elle était friande de liberté. Une attitude qui, combinée à quelques autres problèmes, l’a conduite tout droit vers le centre d’accueil et ensuite vers la rue. Cette vie, elle croyait la chérir jusqu’à un matin de mars 2015, où elle s’est dit que ça ne pouvait plus durer comme ça. Elle a alors appelé le centre jeunesse, y est retournée de son plein gré et y a repris les études. Aujourd’hui, la véritable liberté, Angie est convaincue que c’est à travers l’école qu’elle la trouvera.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Émile Drolet


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Des visites médicales et des opérations, Émile Drolet en a vécu plus d’une. Né avec une fente palatine et labiale sévère, cet élève de troisième secondaire à la Polyvalente de Normandin a subi une vingtaine de chirurgies et plusieurs greffes osseuses. Des interventions physiquement éprouvantes, qui se sont malheureusement soldées par un échec. Au-delà de son apparence un peu différente, Émile doit composer avec la difficulté de prononcer certains sons. Pourtant, malgré la douleur constante et ses absences forcées à l’école, il maintient d’excellents résultats scolaires. Grand sportif, il excelle en judo et en soccer. Inscrit au programme musique-études, il joue également du piano. Bref, tout ce qu’il entreprend, Émile le réussit. La clé? Sa détermination inébranlable et sa très grande résilience.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Arianne Côté


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Élève de 4e secondaire à l’École secondaire Grande-Rivière, Arianne Côté est une survivante. À l’âge de 11 ans, on lui diagnostiquait un cancer. Traitements intensifs, séjours à l’hôpital, effets secondaires et fatigue ont fait et font encore partie du lot quotidien de la jeune Arianne, aujourd’hui âgée de 16 ans. Au plus fort de la tempête, Arianne a toujours refusé d’abandonner, de reculer. Inlassablement, elle a trouvé l’énergie pour étudier, à l’hôpital, à la maison. Si bien qu’elle a réussi à entrer en 2e secondaire sans retard scolaire, et ce, malgré près d’une année et demie d’absence. Avancer, ne pas regarder en arrière, garder le cap sur ses rêves, voilà son leitmotiv.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Tout le monde est heureux d’obtenir de la reconnaissance pour son travail ou ses compétences. Du côté d’élèves dysphasiques qui amorcent un programme de formation axée sur l’emploi (PFAE), cette reconnaissance est souvent difficile à obtenir. Il y a trois ans, des élèves de l’école secondaire Horizon Jeunesse en ont eu assez de passer constamment sous le radar. Alors, ils ont choisi de prendre les choses en main pour faire rayonner leur programme et surtout pour se mettre en évidence. Ce qui a donné naissance au projet Journée portes ouvertes sur le PFAE, un événement rempli de découvertes et de surprises pour les visiteurs des différents kiosques élaborés par les élèves.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Dénonçons les publicités sexistes


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Sexiste, la publicité? Oui. Encore aujourd’hui. C’est du moins le triste constat qu’ont fait quatre jeunes finissantes à la Polyvalente de Normandin. Il n’en fallait pas plus pour qu’elles épousent la cause des femmes et déploient différents moyens de sensibilisation contre l’utilisation de stéréotypes sexuels dans la publicité : kiosque d’information, distribution de matériel d’information, pétition… Une initiative qui fait son chemin jusqu’à nul autre que M. Philippe Couillard. Leur objectif? Renverser la vapeur et susciter le changement en incitant les gens de leur entourage à une prise de conscience.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Club des Alliés


École secondaire Grande-Rivière

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

L’adolescence est une période charnière. Imaginez quand on se questionne, en plus, sur son identité sexuelle. Afin de briser l’isolement, mais aussi dans le but de faire évoluer les mentalités par rapport à la situation des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT), des élèves de l’École secondaire Grande-Rivière ont formé, il y a 4 ans, le Club des Alliés. Les élèves se rencontrent sur une base régulière pour partager leurs questionnements et leurs préoccupations, dans un espace ouvert et sans jugement. Ensemble, ils organisent également chaque année la Semaine contre l’homophobie lors de laquelle des centaines d’élèves témoignent leur solidarité envers les LGBT.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Brigade iPad


Centre de formation en entreprise et récupération de Bellechasse (CFER)

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Depuis quelques années déjà, le Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) de Bellechasse soutient son volet pédagogique par l’utilisation du iPad en classe. Un pour chaque élève. Constatant que plusieurs jeunes en venaient à maîtriser leur instrument éducatif mieux que l’enseignant, certains professeurs ont eu l’idée de créer, avec une quinzaine d’élèves volontaires, la Brigade iPad. Sa mission : venir en aide aux moins doués, offrir de la formation sur mesure à des enseignants et se rendre dans des classes de plus jeunes pour partager des compétences techniques.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Claude Nadeau


Collège des Compagnons

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Alors qu’il était adolescent, rien ne prédisposait Claude Nadeau à devenir enseignant au secondaire en science et technologie. Amoureux de la nature, passionné par l’ornithologie, il envisageait plutôt de devenir biologiste et de passer sa carrière auprès des oiseaux. Curieusement, c’est en raison d’une allergie aux oiseaux qu’il communique aujourd’hui sa passion auprès des élèves du Collège des Compagnons. Une passion qui l’a amené à monter une incroyable collection de crânes et de pattes d’animaux, à élever des papillons, et à prendre en charge le Club photo et celui de robotique. Tout cela afin d’alimenter le goût d’apprendre chez ses élèves.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Normand Gosselin


École secondaire André-Laurendeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Ancien élève de l’École secondaire André-Laurendeau, devenu quelques années plus tard trompettiste professionnel, Normand Gosselin a été surpris de constater à quel point l’intérêt pour la musique s’était amenuisé dans son école secondaire lorsqu’il y a fait un retour comme enseignant. Faisant alors le pari de rétablir la situation, il a lancé le programme musique-études Jazzpop, a mis sur pied plusieurs ensembles musicaux en parascolaire, a permis à l’école de devenir l’hôtesse du JazzFest des jeunes et a contribué à former la relève musicale. En regardant le chemin parcouru, Normand Gosselin peut affirmer que le pari a été gagné!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Nancy Lachance


École Fréchette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Nancy Lachance est une figure connue des jeunes à L’Anse-Saint-Jean. Une figure connue, mais aussi une alliée. À titre de technicienne en éducation spécialisée, elle épaule les élèves du secondaire de l’école Fréchette non seulement en leur donnant un coup de pouce pour qu’ils réussissent leur parcours scolaire, mais aussi en les outillant pour qu’ils mènent à bien les projets qu’ils entreprennent, quelle qu’en soit l’envergure. Son engagement envers la relève de sa région dépasse largement les murs de l’école. Comme bénévole à la Maison des Jeunes, elle les côtoie autrement, dans un cadre différent, afin de les amener à évoluer sur le plan humain. Dans un cas comme dans l’autre, son objectif demeure le même : qu’ils prennent conscience de leurs forces et avancent ainsi avec confiance dans la vie.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Lyne Thériault


École Sainte-Famille/Aux Trois-Chemins

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La mission de Lyne Thériault, animatrice du programme Bouffée d’oxygène (BO2) à l’École Sainte-Famille/Aux Trois-Chemins? Promouvoir la persévérance scolaire. Comment? En faisant de l’école un milieu de vie stimulant et inspirant. Très engagée envers les jeunes, Lyne organise et anime une multitude d’activités dans l’école. Cours de yukulele, voyage humanitaire à Haïti, construction d’une maison hantée pour l’Halloween, cours de cuisine, la liste est sans fin. À l’heure du dîner, pendant les pauses et après les cours, elle ne manque pas d’imagination et d’enthousiasme pour donner le goût aux élèves de venir chaque jour à l’école.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Chloé Turcotte


École polyvalente de Dégelis

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dans un petit établissement comme l’école secondaire de Dégelis au Bas-Saint-Laurent, lorsqu’une élève choisit de s’engager avec dynamisme et conviction, elle devient rapidement une figure connue de tous et très souvent sollicitée pour prendre en main de nombreux projets. C’est un peu le cas de Chloé Turcotte, élève de 5e secondaire, qui dès son arrivée à l’école s’est impliquée avec une énergie débordante, ce qui l’a amenée à toucher à tous les aspects de la vie étudiante, en passant par le sport et la culture. Maintenant responsable du dossier des finissants, elle s’engage à ce que rien ne soit laissé au hasard!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Nikita Li


Saint-Georges

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Convaincue qu’il faut plus que de bonnes intentions pour protéger notre planète ou améliorer la qualité de vie dans nos communautés, Nikita Li appartient à ces jeunes qui rêvent de la société de demain, mais surtout qui agissent pour la bâtir. Fortement engagée dans la vie étudiante et auprès de nombreux organismes caritatifs, l’élève de 5e année à l’école secondaire Saint-Georges de Senneville a fait partie de la délégation canadienne jeunesse qui s’est rendue à la Conférence de Paris en novembre dernier. Son objectif : sensibiliser à l’importance des écoles écoresponsables qui favorisent l’éducation au développement durable.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Philippe Doucet


Pavillon Wilbrod-Dufour

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

L’empathie. Cette grande qualité qui nous fait ressentir ce que les autres ressentent et nous incite à nous mettre dans leurs souliers pour comprendre ce qu’ils vivent, Philippe Doucet la porte en lui. C’est justement ce don qui pousse cet élève du programme sport-études du Pavillon Wilbrod-Dufour à travailler sur un projet qui mobilisera toute son école, un programme de lutte contre l’intimidation. Son objectif : inciter ses pairs à dénoncer les actes d’intimidation dont ils sont témoins et rendre plus accessibles les ressources d’aide. Entre ses entraînements de natation, ses travaux scolaires et son bénévolat, Philippe planche sur son projet, qui devrait voir le jour d’ici la fin de l’année scolaire pour être déployé en grand dès l’an prochain.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Megan St-Denis


École secondaire Louis-Joseph-Papineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Si, au début de son secondaire à l’École secondaire Louis-Joseph-Papineau, Megan St-Denis était plutôt timide et réservée, depuis 2 ans elle est partout! Album de finissants, mentorat en anglais, création et publication d’un magazine, défilé de mode et Polyshow figurent parmi ses nombreux engagements dans l’école, sans compter ses actions bénévoles dans la communauté, dont à titre d’aide monitrice dans un camp de jour et d’entraîneuse de soccer auprès de jeunes de 4 à 6 ans. Pour Megan, s’engager est un fantastique moyen pour prendre confiance en soi, s’accomplir et trouver sa place. C’est aussi sa façon de faire la différence dans son milieu.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Maude Levasseur


École secondaire de Neufchâtel

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Bien qu’aisément gérables pour la majorité d’entre nous, les situations stressantes peuvent devenir un véritable cauchemar pour d’autres. C’est le cas pour Maude Levasseur, une élève de l’école secondaire de Neufchâtel, qui compose avec divers types d’anxiété depuis l’enfance. Pour elle, le simple fait d’obtenir 80 % lors d’un test était inacceptable. Il s’en suivait des crises de panique et des pensées catastrophes. Un cocktail qui l’a conduite tout droit vers l’hospitalisation. Aujourd’hui, bien que le combat en soit un de tous les jours, elle parvient à mieux se maîtriser et reprend le contrôle de sa vie et de sa réussite.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Louis-Philippe Lachaine


École secondaire Gérard-Fillion

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Il y a des gens qui, par plaisir, collectionnent les timbres, les papillons, les cartes de hockey, la monnaie ou les œuvres d’art. Louis-Philippe Lachaine, un peu malgré lui, collectionnait les échecs scolaires. Cela a commencé au primaire et s’est accéléré au secondaire. Les raisons? L’absentéisme chronique et un total désengagement. Cela n’allait pas en s’améliorant jusqu’à ce qu’un jour, l’élève de l’école secondaire Gérard-Filion réalise que la vie pouvait être très longue quand on n’avait aucun but. Depuis ce temps, il s’en est créé des projets! Il a fait remonter ses notes et voit son avenir avec enthousiasme.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Maxime Gagné


École Fréchette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À son entrée au secondaire, Maxime Gagné ne l’a pas eue facile. Après avoir doublé ses deux premières années, ce jeune homme, qui doit composer avec un déficit d’attention avec hyperactivité en plus d’une dysphasie assez importante, a intégré le parcours de formation axé sur l’emploi offert à l’école Fréchette. Une avenue adaptée à son rythme, qui lui permet de faire ses premières armes sur le marché de l’emploi. Celui qui aurait pu se décourager et abandonner a plutôt choisi de redoubler d’ardeur et de déployer toutes les stratégies possibles pour réussir son secondaire et atteindre ses objectifs de carrière. Ses forces : une capacité à bien s’entourer et à demander de l’aide, et une extraordinaire persévérance. Des qualités qui le mèneront loin!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Crystel Giroux-Malette


École secondaire Hormisdas-Gamelin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Crystel Giroux-Malette, de l’École secondaire Hormisdas-Gamelin, est l’image même de la persévérance. Malgré de grandes difficultés scolaires, particulièrement en mathématiques, elle a réussi à faire un bon inespéré d’une 6e année réussie dans cette matière à une troisième secondaire réussie, le tout en une année seulement. Après deux ans d’échec en mathématiques, elle a atteint un résultat de 73%, et depuis, Crystel continue de briller! En effet, elle a terminé la première étape, cette année, avec un résultat de 82% dans cette matière auparavant si difficile pour elle. Mieux encore, Crystel est maintenant un modèle de réussite dans sa classe et une référence auprès des autres élèves.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

La seconde vie


L’Odyssée-des-Jeunes

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

C’est connu, pour changer des habitudes bien ancrées, il faut répéter, répéter et répéter encore les bons messages. C’est la stratégie qu’une vingtaine d’élèves de l’école secondaire L’Odyssée-des-Jeunes de Laval ont choisi d’adopter pour sensibiliser toute la population de leur école à la nécessité d’adopter des comportements plus « verts ». Et c’est par leur expo-sciences La seconde vie qu’ils comptent bien parvenir à susciter les réflexions et un engagement concret à l’égard des 4R (récupération, recyclage, réduction et réemploi).




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Recueil de services et de ressources


École secondaire Charles-Gravel

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Quand le cancer frappe un enfant, c’est la vie quotidienne de toute sa famille qui se trouve bouleversée. C’est pourquoi Marie Parizeault, de l’école secondaire Charles-Gravel, a réalisé une initiative tout à fait novatrice dans la région : créer un recueil de ressources et de services accessibles aux familles ayant un enfant atteint de cancer. Psychologues, organismes d’information et de soutien, transport, aide aux devoirs, gardiennage… Tout s’y trouve! Un outil pratico-pratique de 44 pages, qui simplifiera à coup sûr la vie des familles devant composer avec la maladie.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Troupe Orion


École secondaire Louis-Joseph-Papineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire Louis-Joseph-Papineau, des élèves de tous les niveaux se regroupent au sein de la Troupe Orion afin de produire annuellement une pièce de théâtre. Au-delà du plaisir de jouer, ces élèves forment une véritable petite entreprise, s’occupant de tous les aspects de la production, allant des éclairages aux costumes, en passant par la recherche de commandites, les répétitions et la vente des billets. Un véritable sentiment d’appartenance unit les membres de la troupe qui investissent tout leur cœur et leur énergie à la mise sur pied d’un spectacle de qualité, et ce, année après année.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Les joyeux fabricants


École secondaire de Cabano

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

En mettant sur pied la petite entreprise étudiante Les joyeux fabricants, des élèves en adaptation scolaire de l’École secondaire de Cabano ont réussi à transformer un geste de pur altruisme en un projet entrepreneurial florissant. Stimulés au départ par l’idée d’un élève qui avait proposé de fabriquer des cartes de Noël pour des personnes âgées délaissées, Les joyeux fabricants proposent aujourd’hui une panoplie de produits festifs et décoratifs, tous fabriqués à partir de matériaux récupérés, et qui obtiennent un succès grandissant au sein de la communauté de Cabano et, l’espèrent-ils, en obtiendront aussi ailleurs.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Jean Bergeron


Pavillon Wilbrod-Dufour

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Professeur, entrepreneur, gestionnaire, sportif… Jean Bergeron porte de multiples chapeaux. Et réussit ce qu’il entreprend. Chaque jour, cet enseignant en adaptation scolaire au Pavillon Wilbrod-Dufour fait des merveilles avec peu. D’abord, en transmettant des valeurs solides à ses jeunes et en les motivant pour qu’ils poursuivent leurs études et deviennent des adultes accomplis. Ensuite, en remettant à flots le Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) du Lac-Saint-Jean, une entreprise qui, il y a quelques mois déjà, avait accumulé une dette importante sans être en mesure de réaliser des profits. Son secret? La discipline, le travail et une fabuleuse capacité à rallier son entourage autour d’un beau projet : permettre aux jeunes de se tailler un avenir prometteur.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Véronique Lizotte


École secondaire Mont-Bleu

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Véronique Lizotte est secrétaire de gestion à l’École secondaire Mont-Bleu. Pleinement investie dans son travail, elle joue un rôle auprès des élèves et des membres du personnel qui va bien au-delà de ses fonctions. Très engagée auprès des jeunes athlètes de l’école, entre autres, elle coordonne les campagnes de financement des Panthères de Mont-Bleu, en plus de participer au recrutement et à l’organisation des parties, puis d’agir en tant que personne-ressources auprès des commanditaires. Cette femme souriante s’engage auprès des jeunes parce qu’elle croit en eux. Tout simplement.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Caroline Gagné


École secondaire Joseph-François-Perrault

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Voir qu’un élève fait plus que doubler sa moyenne en mathématiques en une seule étape, amener une adolescente à comprendre l’importance de sa note en histoire pour être admise dans le programme collégial auquel elle aspire, constater que plusieurs jeunes ont une plus grande présence en classe : voilà quelques exemples qui illustrent parfaitement l’effet que cherche à avoir Caroline Gagné, conseillère en orientation à l’école secondaire Joseph-François-Perrault, sur la motivation scolaire des jeunes qu’elle rencontre. Créer l’étincelle, servir de bougie d’allumage, voilà son combat quotidien!




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Pierre-Luc Michel


École secondaire Gérard-Fillion

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Avec une enfance mouvementée  et un déficit d’attention majeur, Pierre-Luc Michel était le candidat idéal pour le décrochage scolaire alors qu’il était adolescent. Heureusement, le sport et quelques personnes significatives l’ont sauvé. Aujourd’hui éducateur spécialisé à l’École secondaire Gérard-Fillion, il utilise les sports pour créer des liens avec les jeunes en difficultés et donner au suivant. Que ce soit en créant une ligue de ballon-chasseur, des activités de techniques de combat ou de lutte olympique, il parvient ainsi, à son tour, à faire une différence dans le parcours cahoteux de nombreux jeunes.




LAURÉATAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Antoine Lachance


Polyvalente de L’Ancienne-Lorette

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Dès son arrivée à la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette en 1re secondaire, Antoine Lachance s’est rapidement distingué par ses aptitudes naturelles à défendre les plus vulnérables et à prendre soin des autres. Rapidement, il a été invité à se joindre au groupe des Aidants secrets, dont le mandat est de lutter contre les actes d’intimidation, ainsi qu’à celui des Sentinelles de l’aide. Aujourd’hui élève finissant, Antoine est devenu l’un des jeunes les plus actifs dans les mille et un projets qui animent la vie étudiante et est convaincu qu’il est possible d’agir pour changer des choses dans son milieu. 




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Marianne Jasmin


Académie Antoine-Manseau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour certaines personnes, il y a mille et une raisons de se faire un sang d’encre ou de se mettre de la pression jusqu’à n’en plus dormir. Marianne Jasmin, élève de 5e secondaire à l’Académie Antoine-Manseau, avoue ne pas avoir ce profil, mais sait que plusieurs élèves qu’elle connaît vivent beaucoup de stress en raison de la performance scolaire. Déjà pleinement impliquée dans la vie étudiante de son école depuis sa 1re secondaire, elle a souhaité, il y a deux ans, en faire un peu plus pour ses camarades qui se rendent presque malades à la veille d’un examen. Voilà comment est née la Semaine antistress!




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Sarah-Ève Tremblay


Polyvalente de Normandin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Sarah-Ève Tremblay est une virtuose de la vie. Douée pour la musique, dotée d’une voix en or, cette finissante de la Polyvalente de Normandin veut partager son don avec le public, quel qu’il soit, où qu’il soit. Pour elle, le chant et la musique sont de formidables moyens d’expression, mais aussi de bonnes façons de permettre à chacun de vivre des émotions, de se sortir d’un quotidien souvent axé sur l’individualisme et la surconsommation. Un retour aux sources. À l’essentiel. À ce qui est vrai, authentique. C’est pourquoi elle s’emploie à monter sur scène pour diffuser largement les pièces de son répertoire, entre les murs de son école comme à l’extérieur, dans sa communauté.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Noémie Meunier-Proulx


École secondaire Des Lacs

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pratiquement tous les soirs de la semaine, on retrouve Noémie Meunier-Proulx au gymnase de l’École secondaire des Lacs. Capitaine de l’équipe de volleyball juvénile et entraîneuse de l’équipe benjamine de 2e secondaire, elle souhaite transmettre sa passion du volleyball aux plus jeunes. L’élève de 5e secondaire assume également les fonctions de ministre des finissants au sein du conseil étudiant, assurant ainsi la coordination de l’album et du bal des finissants. La jeune fille timide et réservée qu’elle était à son arrivée au secondaire a fait place à une jeune femme articulée et fonceuse qui souhaite aujourd’hui devenir commentatrice sportive




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Stéphanie Bovet


Séminaire Saint-François

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Adolescente enthousiaste, souriante, connue de tous grâce à ses multiples implications dans la vie étudiante et présentant des notes généralement bien au-delà de la moyenne, Stéphanie Bovet a tout de l’élève modèle qui profite au maximum de ce que la vie lui amène. Mais bien peu de gens savent à quel point l’élève de 5e secondaire au Séminaire Saint-François doit, en raison de sa paralysie cérébrale, faire des pieds et des mains pour maintenir la cadence. Qu’à cela ne tienne, malgré les heures et les heures d’études, la passion qu’elle entretient pour la scène vient à bout de tous les moments de doute et de découragement.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Justin Frappier


Cavelier-De LaSalle

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Nombreux sont ceux qui s’empêchent de s’affirmer, par crainte du regard des autres. Justin Frappier, en raison de son trouble modéré du langage, de sa dyslexie et de sa dysorthographie, a longtemps fait partie de ces personnes qui se terrent dans l’inaction par peur du jugement. Mais depuis qu’il a choisi de se débarrasser de ses barrières, il en veut toujours plus. Fondateur de la coop étudiante Comité vert, conférencier sur la persévérance scolaire et membre du club de robotique, l’élève de 2e secondaire en adaptation scolaire à l’école Cavelier-De LaSalle étonne par son assurance et sa progression.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Mégane Fortin


École secondaire Charles-Gravel

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Mégane Fortin est de ces personnes qui sont plus grandes que leur handicap. Cette élève de troisième secondaire à l’école Charles-Gravel doit en effet composer avec la surdité, conséquence d’une méningite qui a frappé quand elle avait deux ans. Avec l’aide de technologies et au prix d’efforts constants, Mégane a appris à parler. Un défi pour quelqu’un qui ne s’entend pas. Défi qu’elle relève avec brio. Si bien qu’elle a pu entreprendre un projet original pour démystifier la réalité des personnes malentendantes : une vidéo, dans laquelle elle met à profit son talent pour les arts visuels et dont elle assure la narration.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Raphaël Beaudoin


École secondaire Cité étudiante de la Haute-Gatineau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

D’aussi loin qu’il se souvienne, Raphaël Beaudoin a toujours eu des difficultés d’apprentissage. Il se sentait différent et avait une piètre estime de lui-même. En 3e secondaire, il échoue et doit recommencer son année scolaire. Insistant pour poursuivre dans le cheminement régulier, Raphaël prend alors conscience de l’importance de réussir ses études et, pour cela, de saisir l’aide qu’on lui offre à la Cité étudiante de la Haute-Gatineau. Depuis, Raphaël met les bouchées doubles et sa confiance ne fait qu’augmenter. L’élève de 5e secondaire se sent maintenant prêt pour le cégep, la voie d’accès vers les études de droit auxquelles il aspire.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Soccer au coeur


École primaire et secondaire Sacré-Coeur

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École primaire et secondaire Sacré-Cœur, des élèves se sont regroupés, il y a 3 ans, pour former une équipe de soccer intérieur. Ils aimaient ce sport et ont voulu partager leur passion. Depuis, une deuxième équipe s’est ajoutée, ce qui permet à plus d’une vingtaine d’élèves de l’école, filles et garçons de la 1ère à la 4e secondaire, de pratiquer un sport qu’ils aiment, de renforcer leur esprit d’équipe et leur sentiment d’appartenance en plus de participer aux compétitions du Réseau du sport étudiant du Québec. Passion, plaisir et esprit d’équipe, voilà comment résumer le projet Soccer au cœur. Un projet qui va bien au-delà du sport.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

La gang des petits déjeuners


École secondaire des Grandes-Marées

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Ventre affamé n’a point d’oreilles. Cet adage de Jean de La Fontaine, les jeunes de l’école secondaire des Grandes-Marées sont nombreux à avoir compris combien il est vrai grâce à une brillante initiative. Voyant que plusieurs élèves se pointaient à l’école le ventre vide, les quinze jeunes du programme de formation préparatoire au travail ont décidé de réunir les conditions gagnantes pour permettre à tous de commencer la journée du bon pied. C’est ainsi que sept jours sur les neuf que dure un cycle, la « Gang des petits déjeuners » prépare des rôties et sert le petit déjeuner aux élèves qui en font la demande. Résultat : leurs collègues sont davantage disposés à suivre leurs cours, la concentration est au rendez-vous et la reconnaissance de ceux qui en bénéficient est évidente.




LAURÉATAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Bagages


École secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Quand un mur s’érige entre deux réalités qui cohabitent, il faut trouver le moyen de le faire tomber. Avec le projet Bagages, des enseignantes de l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont ont encouragé des élèves en classe d’accueil, c’est-à-dire des adolescents nouvellement arrivés au Québec, à partager, par l’entremise des arts de la scène, les moments marquants de leur parcours migratoire pour ainsi contribuer à faire tomber ce mur de la méconnaissance de l’autre. Un projet aux retombées sociales palpables qui prennent vie cette année à travers la production d’un documentaire.




FINALISTEAVENIR PROJET ENGAGÉ - ENTREPRENEURIAT, AFFAIRES ET VIE ÉCONOMIQUE

Semer, pousser, s'envoler!


École secondaire Jean-de-Brébeuf

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Avoir plein d’idées vertes, c’est bien, mais les concrétiser, c’est encore mieux! C’est le défi qu’ont choisi de relever les membres du comité EVB (École verte Brundtland) de l’école secondaire Jean-de-Brébeuf en mettant sur pied le projet « Semer, pousser, s’envoler! » à l’hiver 2014. Cultiver des légumes sur le toit de l’école, verdir les abords de celle-ci et, pourquoi pas, favoriser le retour des papillons monarques dans le secteur : autant d’ambitions qui ont occupé les temps libres d’une dizaine d’adolescents convaincus.




LAURÉATAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Martin Thibault


École secondaire Jean-de-Brébeuf

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Demandez à ceux qui connaissent Martin Thibault de nommer la première chose qui leur vient à l’esprit lorsqu’ils pensent à cet enseignant en éducation physique de l’école secondaire Jean-de-Brébeuf, et ils diront tout de go : basketball. Joueur de talent lors de son adolescence, entraîneur depuis 25 ans et responsable du programme de basketball à Jean-de-Brébeuf, il a vu sa passion pour ce sport le conduire vers l’enseignement. Une passion dont il se sert aujourd’hui pour favoriser la persévérance scolaire des jeunes garçons, leur faire vivre des réussites, les préparer à devenir des citoyens responsables et les convaincre qu’ils sont maîtres de leurs choix et de leurs succès.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Guy Labelle


Dorval-Jean-XXIII

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Prendre part à un ultramarathon exige sans nul doute une bonne dose de persévérance, une excellente capacité d’endurance, une forte résilience et une détermination en béton. Ces qualités, Guy Labelle les déploie lorsqu’il entreprend ce type de course, bien entendu, mais aussi lorsqu’il revêt son habit d’enseignant en éducation physique à l’école secondaire Dorval-Jean-XXIII. Car c’est avec cette attitude d’ultramarathonien que, jour après jour, il accompagne, entraîne et encourage les centaines d’élèves qui participent aux diverses activités sportives dans lesquelles il s’implique généreusement.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Steeve Bolduc


École secondaire de l'Odyssée / Dominique-Racine

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

La différence, Steeve Bolduc la vit depuis près de 30 ans. Ce technicien en éducation spécialisée de l’école secondaire de l’Odyssée/Dominique-Racine côtoie, jour après jour, des jeunes déficients intellectuels. Par son immense dévouement, par la confiance qu’il place en eux et par le biais de petits et grands projets, il les outille, les accompagne, les prépare à la vie qui les attend après leurs études. « Monsieur Steeve » est un semeur. Il sème les graines qui permettront à ces jeunes de récolter quelque chose d’essentiel : l’autonomie, la capacité d’aller vers les autres et, surtout, la foi en leurs rêves et en leur avenir.




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Benoît Tolszczuk


École secondaire de l'Île

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Voilà plus de 20 ans que Benoit Tolszczuk encourage les jeunes à s’engager à l’École secondaire de l’Île. Au fil des ans, il aura contribué à l’élaboration de trois projets éducatifs et à la mise sur pied d’une multitude d’initiatives ayant pour effet de mobiliser les jeunes, comme les activités du passage primaire-secondaire et le gala de la vie parascolaire, pour ne nommer que celles-là. Chaque jour, cet animateur à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire (AVSEC) vise, par ses actions, à favoriser le développement du plein potentiel des élèves, des actions qui contribuent à l’accroissement concret de leur sentiment d’appartenance.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Chaza Akoum


Pierre-Laporte

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Avant de découvrir les vertus bénéfiques de l’engagement étudiant, Chaza Akoum vivait en vase clos, subissait diverses formes d’intimidation et souhaitait surtout passer inaperçue. Puis, un jour de 2e secondaire, elle s’est retrouvée par hasard dans le local de la vie étudiante et a été invitée par les élèves qui y préparaient l’activité de Noël à suggérer des idées. C’est à ce moment que tout a commencé à changer pour l’élève de l’école secondaire Pierre-Laporte. Aujourd’hui en 5e et présidente du conseil des élèves, l’adolescente est de toutes les initiatives dans le but de créer un milieu de vie stimulant et enrichissant.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Cloé Hudon


École secondaire Charles-Gravel

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Cloé Hudon a la bougeotte. Cette finissante du programme d’éducation internationale à l’école secondaire Charles-Gravel présente en effet une impressionnante feuille de route. Entre les études, la pratique d’activités physiques et le travail, elle cumule nombre d’engagements sur la scène politique de son école et joint ses efforts à des projets communautaires qui sèment la joie et rendent la vie plus douce à d’autres. Sa motivation, elle la trouve dans ce désir constant d’aider autrui. Rendre service à son prochain est, pour elle, une bonne façon de saluer l’investissement de celles et de ceux qu’elle aura côtoyés tout au long de son passage au secondaire : les enseignants et les membres du personnel qui contribuent, chaque jour, à animer la vie de son établissement scolaire, un lieu qu’elle aime et qui restera gravé dans ses souvenirs.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ

Cassandra Leblanc


École secondaire Hormisdas-Gamelin

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire Hormisdas-Gamelin, Cassandra Leblanc vibre pour le chant et le théâtre. Au fil des ans, l’élève de 5e secondaire a su donner vie à une multitude de projets artistiques. Membre de la troupe de théâtre L’Escapade de Buckingham depuis l’âge de 8 ans, Cassandra a aussi pris part à quatre éditions de Secondaire en spectacle. Cette fois, elle met son talent pour les arts de la scène et l’organisation d’événements au service de la Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l’intestin en produisant un spectacle de talents qui aura pour but d’amasser des fonds pour la construction d’une aile de recherche au Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario (CHEO).




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Michaël Larivière


École secondaire Louis-Jacques-Casault

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Si l’on questionnait des élèves en cheminement particulier à l’école secondaire Louis-Jacques-Casault au sujet des gens qui les inspirent, plusieurs mentionneraient sans doute le nom de Michaël Larivière, un camarade de classe. Car au-delà de son léger retard intellectuel qui occasionne des difficultés d’apprentissage et de l’annonce récente de sa leucémie, le jeune homme de 19 ans incarne l’esprit même de la persévérance, de la résilience et du dépassement. Élu président de classe, passionné de théâtre, d’écriture et de chant, Michaël vit au jour le jour, apporte son aide à ceux qui l’entourent et rêve de fonder sa propre troupe de théâtre.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Jean-Michel Bouchard


École secondaire des Grandes-Marées

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pendant une période sombre de sa vie, Jean-Michel Bouchard, étudiant à l’école secondaire des Grandes-Marées, « gelait » son mal de vivre en consommant de la drogue.  Ce qui lui est apparu comme une solution pour fuir la réalité s’est rapidement transformé en un piège, en une prison. Une prison qui empêchait ce jeune homme de prendre son envol, de déployer toutes ses forces et ses capacités, de se réaliser. Une cure de désintoxication aura été vaine. Le désir de consommer et de voir ses problèmes s’évaporer était plus fort. Jusqu’à ce qu’il réfléchisse à son avenir, à ses rêves, à ce qui était réellement important pour lui. Ce qui lui aura permis de vaincre sa dépendance et de garder le cap? Le désir de fonder une famille et de décrocher un emploi valorisant. Ce sont ces objectifs qui l’ont incité à prendre le contrôle de sa destinée.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Sunobar Asifi


École secondaire Mont-Bleu

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

À l’École secondaire Mont-Bleu, Sunobar Asifi est un modèle exceptionnel d’intégration et de persévérance. Il y a à peine deux ans et demi, elle arrivait au Canada avec tout à apprendre. Originaire de l’Afghanistan, elle n’y avait été que très peu scolarisée. Sans compter qu’un handicap visuel dont elle souffre depuis la naissance l’oblige à relever de nombreux défis quotidiens. Aujourd’hui, à l’entendre, on dirait presque qu’elle a toujours parlé français. À la voir, on ne peut qu’être impressionné par l’ampleur de sa volonté et de son incroyable force de caractère qui la poussent désormais à s’engager dans des efforts de sensibilisation pour la cause des personnes non-voyantes.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Pour Anaïs Saucier-Lafond, la pratique du violon depuis l’âge de 5 ans, à raison de quatre à cinq heures quotidiennement, a largement contribué à forger sa personnalité d’adolescente déterminée, disciplinée, organisée et audacieuse. Aujourd’hui présidente du conseil étudiant, capitaine de l’équipe de natation et vice-présidente de la coop étudiante L’économe, l’élève de 5e secondaire au Collège François-de-Laval voit dans son engagement étudiant une façon concrète de maximiser l’influence des élèves dans l’amélioration de leur milieu de vie.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Gabriel Diotte


École secondaire André-Laurendeau

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Nombreux sont les jeunes garçons qui rêvent d’évoluer dans la Ligue nationale de hockey. Pour Gabriel Diotte, élève de 3e à l’école secondaire André-Laurendeau et passionné de hockey, c’est bien différent. Souffrant de neurofibromatose, une sorte de désordre génétique qui a provoqué chez-lui des complications dont une tumeur cérébrale bénigne, un gliome optique, une arthrose congénitale du tibia et du péroné, et des problèmes dans l’apprentissage et le langage, le rêve se situe à un autre niveau : terminer son secondaire, devenir électricien… et pouvoir simplement un jour rechausser ses patins. Il faut tout pour y parvenir !




FINALISTEAVENIR PERSONNEL ENGAGÉ

Marie-Ève Chevarie


Collège des Hauts-Sommets

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Aider à pratiquer et à avoir confiance un élève qui va se produire à Secondaire en spectacle, en assister un autre dans la préparation d’une conférence sur la toxicomanie et accompagner celui qui vit un deuil après le décès de son meilleur ami : voilà le type de projets qui tapissent le quotidien de Marie-Ève Chevarie, orthopédagogue au Collège des Hauts Sommets. Des projets qui, combinés à ses nombreuses interventions en soutien pédagogique, lui permettent de pratiquer la relation d’aide sous tous ses angles et ainsi de contribuer directement au succès des jeunes qu’elle côtoie jour après jour.




FINALISTEAVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT

Janick Lévesque


Cité étudiante Roberval

Photos haute résolution
Textes de présentation

Texte court

Texte long

Janick Lévesque est partie de loin. Cette finissante de la Cité étudiante Roberval a vécu des problèmes personnels qui ont pesé lourd sur ses épaules. Si lourd qu’elle en est venue à négliger ses études et son propre équilibre. Ses résultats scolaires ne cessant de décliner, elle s’est retrouvée au Transit, un cheminement adapté aux élèves qui éprouvent des difficultés d’apprentissage. Dans ce groupe fréquenté par d’autres jeunes qui, comme elle, manquaient de motivation, elle s’est remise en question. Que voulait-elle faire de sa vie? Souhaitait-elle poursuivre dans la voie engagée? Certainement pas. Quelques minutes d’une extraordinaire lucidité auront suffi à lui faire prendre un virage majeur. Aujourd’hui, Janick